Election présidentielle au Ghana : Deux « présidents » à la reconquête du pouvoir

Le Ghana de Kwamé Nkrumah s’est exprimé dans les urnes ce lundi 7 décembre 2020. Le peuple a choisi l’homme qu’il faut pour présidée à la destinée du pays pendant les quatre prochaines années. Le Ghana, pays anglophone de l’Afrique de l’Ouest, est un bel exemple en matière de démocratie. En effet, le Ghana s’est toujours bien illustré jusque-là à travers des actes démocratiques salutaires. Depuis l’avènement de la gouvernance démocratique, ce pays a toujours respecté sa Constitution en obéissant les mandats et les verdicts des urnes. Le Ghana est aujourd’hui un pôle de stabilité dans la région, avec une société civile active, une armée républicaine…Avant le scrutin du 7 décembre 2020, les deux candidats leaders que sont, Nana Akufo-Addo, président sortant et son challenger et prédécesseur John Mahama se sont engagés pour le respect des résultats pour éviter toute violence.

Pour la troisième fois en 10 ans, Nana Akufo-Addo, président sortant et John Mahama son successeur (ancien président) s’opposent à une présidentielle. Le président sortant âgé de 76 ans, est le candidat du Nouveau parti patriotique (NPP) et John Mahama âgé de 62 ans se présente sous la bannière du Congrès national démocratique (NDC). Les 17 millions d’électeurs ont non seulement choisi le président de la République, mais aussi les 275 représentants du peuple à la représentation nationale. Dix autres candidats dont trois femmes sont en lice pour cette présidentielle au Ghana. En attendant le verdict des urnes, les deux favoris du vote sont le président sortant Nana Akufo-Addo et John Mahama leader de l’opposition. Les deux ont déjà dirigé le pays. Les 31 177 067 Ghanéens savent qui des deux a le plus poser d’actes de développement de leur pays. Certainement que les résultats respectifs vont jouer gros dans le choix du prochain président. Pour l’heure, les commentaires vont bon train et chaque candidat et ses soutiens attendent impatiemment le résultat du vote.

L’emploi et l’éducation sont entre autres, des domaines clés où le peuple ghanéen attend beaucoup de leurs dirigeants. Au plan de l’éducation, l’actuel locateur de la présidence, Nana Akufo-Addo a rendu gratuite l’éducation. Une décision qui a beaucoup relevé le taux de l’éducation au pays. John Mahama quant à lui, il est celui qui a réalisé plus d’infrastructures éducatives afin que les élèves puissent étudier dans de bonnes conditions. C’est entre autres, sur ces faits que les électeurs se sont basés pour choisir le président de la République. Les 275 députés des différents partis politiques en lice pour les législatives, ont aussi été choisis non seulement en fonction des programmes de leur parti, mais aussi de leur capacité de développement. Au moment où nous bouclions ces lignes, nous apprenions par voix RFI qu’un incident aurait fait deux blessés, dont un grave au centre du pays. Nonobstant cet incident, le scrutin s’est déroulé jusqu’au bout. Le peuple n’attend que le verdict des urnes.

Souro DAO 

 

Fermer le menu
libero. et, vulputate, vel, accumsan ut facilisis felis luctus dolor leo.