Électricité : Ces coupures intempestives qui agacent

Ces derniers jours, les abonnés de la Société nationale burkinabè de l’électricité (SONABEL) cherchent leur voie dans les brumes et tempêtes à longueur de journée. En effet, la fourniture de l’électricité dans certains secteurs de la ville de Bobo est devenue délétère. Dans bon nombre de services et de familles, les ampoules font des jeux de lumière en raison des coupures successives du courant. Les ampoules clignotent partout comme si c’est fait à dessein dans certains maquis.

On a l’impression que la SONABEL s’est fixé un calendrier de fourniture de l’électricité à ses abonnées. Pendant que dans certains quartiers les clients bénéficient du service de cette société, d’autres clients sont laissés dans un besoin total et doivent attendre leur tour, et vice versa. Dans beaucoup de cas de ces coupures, les clients sont contraints de suspendre leurs activités pendant des heures faute de courant.  Cette situation affecte beaucoup les activités des abonnés.

C’est le cas dans certains services où la suspension de leurs activités peut causer des déboires à bon nombre de personnes. En claire, ces coupures d’électricité occasionnent des pertes pour de nombreux travailleurs qui souvent, n’ont que leurs yeux pour observer leurs produits se décomposer dans les réfrigérateurs. C’est le cas des vendeurs de poissons, de viande et certains produits laitiers. Et c’est la population qui subit les conséquences désastreuses. Parce ce que ces produits qui étaient en état de putréfaction dans les magasins faute de courant, se retrouvent dans nos assiettes.

La SONABEL serait donc responsable d’une manière ou d’une autre de nos éventuelles maladies après la consommation de ces produits. Encore grave, les abonnés ont l’impression que la société ne se soucie pas de leur avenir parce ce que dans bien des cas, les raisons de ces coupures chroniques ne sont pas expliquées à la clientèle. Les abonnés de cette société ont souscrit pour être satisfaits, voire très satisfait du service. Si dans certains services les clients peuvent se contenter du service minimum, avec la Sonabel ce n’est pas le cas parce ce que les travaux, sinon la vie des clients en dépend.

Du reste, on se demande si la société elle-même est consciente de l’ampleur des dégâts que ces coupures de courants peuvent entrainer. L’électricité est le nerf du développement de tout pays ambitieux, faut-il le rappeler encore à nos autorités ?

Ousmane ZANTE/Stagiaire

Fermer le menu
massa ut elit. adipiscing fringilla Curabitur Donec ut