Endommagement de la RN1 : “Nous avons été obligés de casser complètement la route”

Le ministre en charge des infrastructures informait de l’endommagement de la nationale n°1, à 600 mètres après le péage en quittant Bobo-Dioulasso, dans la nuit du 28 juillet 2021, juste après une pluie. Ce 29 juillet 2021, les premiers responsables de la région des Hauts Bassins étaient sur les lieux pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réfection.

Comme la souligné le Secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Sayouba Sawadogo, le but de cette visite est de prendre le pouls des travaux de réfection de la partie endommagée de la RN1, annoncés par le ministère en charge des infrastructures.
Le constat, dit-il, est que l’entreprise est à pied d’œuvre. « Nous pensons que d’ici là, le trafic pourra reprendre normalement », se convainc-t-il.

Que s’est – il passé ?

A la question de savoir ce qui s’est passé, Pascal Koudougou, Directeur régional des Infrastructures et du Désenclavement des Hauts- Bassins donne des explications. « C’est hier aux environs de 17h que j’ai reçu des images. Immédiatement, je me suis attelé pour savoir ce qui s’est passé. Quand mes techniciens sont arrivés, ils ont constaté des câbles de fibre optique qui passent en dessous du remblai. Cela veut dire qu’un des concessionnaires de téléphonie mobile a dû faire un fonçage. Ce qui est sûr, nous n’avons jamais été informés de cette opération. Et nous ne savons pas non plus à quel moment cela s’est passé».

A Pascal Koudougou de préciser que pour leur part, en concevant les routes, tous les concessionnaires sont informés. S’il y a une partie du réseau à déplacer, « consensuellement, ils envoient leur devis pour être dédommagé conséquemment. Mais pour ce qui s’est passé ici, nous n’avons jamais été informés. Les concessionnaires et nous, sommes des partenaires puisque nous travaillons tous pour la population. Il est de bon ton que s’ils ont un projet, ils nous le soumettent pour que nous l’examinions ensemble. Si ça avait été fait ainsi, cela n’arriverait pas ».

Le trafic à nouveau fonctionnel

Quand l’équipe de l’autorité régionale des Hauts-Bassins, quittait les lieux, le trafic était redevenu opérationnel. Il avait été suspendu pour des raisons de sécurité.

Une opération de curage a été effectuée, parce que le trou étai béant, nous a confié le Directeur régional des Infrastructures et du Désenclavement des Hauts- Bassins. Ce trou a été remblayé et compacté jusqu’au niveau de la chaussée. Une fois les travaux terminés, des protections en péri maçonné de part et d’autre de la route seront érigées.

Souvenons-nous que c’est dans la soirée du 28 juillet 2021, que le ministère des Infrastructures informait la population d’un ravinement sous la chaussée créant une cavité, à 600 mètres environs, après le poste de péage à l’entrée de Bobo- Dioulasso.
Dans la même nuit, des travaux de réfection ont été diligenté afin de permettre la reprise du trafic routier.

Pour cette visite, étaient présents, Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo, Célestin Koussoubé, président du Conseil régional des Hauts-Bassins. Les députés Nestor Bassière et Mohamed Koné, étaient aussi de la partie.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
quis, ipsum ut lectus leo consequat. amet, Sed felis