ENEP de Bobo-Dioulasso : Une cyberclasse pour améliorer la qualité de l’enseignement

La cérémonie d’inauguration du cyber classe de l’ENEP de Bobo-Dioulasso a eu lieu le vendredi 06 novembre 2020 en présence de Luc Hallade, ambassadeur de la France au Burkina. Cette initiative permettra à l’ENEP de se mettre à jours vis-à-vis de la technologie et d’améliorer la capacité des enseignants en Français ainsi qu’en informatique.

Le présidium lors de la cérémonie d’inauguration du cyber classe

La cérémonie d’inauguration du cyber classe de l’ENEP de Bobo-Dioulasso a été placée sous le thème « Construction d’un écosystème éducatif innovant au Burkina Faso dans la région des Hauts-Bassins ». C’est une cyberclasse composé de cent (100) ordinateurs tous connectés à internet qui permettront à l’ENEP de Bobo-Dioulasso de se conformer à la technologie et d’augmenter la capacité des enseignants dans la maitrise du Français et de l’informatique. La cérémonie a été placée sous le Haut- patronage de Luc Hallade, Ambassadeur de la France au Burkina Faso. Le projet est réalisé grâce à l’appui du projet Fonds spéciaux pour les projets innovants (FSPI) en partenariat avec l’ambassade de France. Selon Ferdinand Tidiane KEÏTA, coordinateur du projet : « Il s’agit d’un projet à trois composantes à savoir le soutien d’un enseignement de qualité dans les ENEP, l’apprentissage des élèves et étudiants dans les cursus Franco-arabe et le numérique qui a permis de créer la cyberclasse qui vient d’être inaugurer.

Les participants lors de la cérémonie

C’est une plateforme conçu avec le système moderne qui permet un enseignement à distance. Elle permet aussi aux enseignants d‘avoir une offre numérique de formation et la réalisation des vidéoconférences ». Pour sa part, Luc Hallade a indiqué que « L’inauguration de cette cyberclasse répond à un besoin qui a été identifié conjointement entre les autorités Burkinabè et les autorités Françaises notamment dans la région des Hauts-Bassins et l’ouest en général ». « Il s’agit de renforcer le niveau de l’enseignement en Français car l’éducation est prioritaire pour le développement de tout pays. L’éducation passe aussi par la bonne maitrise du Français et la formation du corps enseignant. C’est pourquoi l’ambassade de France a initié cette action avec le projet Fonds spéciaux pour les projets innovants (FSPI) de construire un cyber classe au sein de l’ENEP  de Bobo. La construction de la cyberclasse C’est un système moderne avec la technologie de sorte à favoriser l’enseignement à distance, la construction d’un nouveau contenu pédagogique et de manuels », a ajouté l’Ambassadeur de la France au Burkina Faso.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
odio non amet, Sed dolor ante. dapibus sem, venenatis, quis