Evaluation des engagements présidentiels de 2020 : Une OSC attribue la note de 7/20 au président Kaboré

L’Observatoire domestique du programme et des engagements présidentiels dans le Houet (ODPEP) était face à la presse le dimanche 05 décembre 2021 à Bobo-Dioulasso. Objectif, faire le bilan de l’année en cours des engagements et du programme du président Roch Marc Christian Kaboré lors de la campagne présidentielle 2020.

C’est après la présidentielle du 22 novembre 2020 qui a vu la réélection du président Roch Marc Christian Kaboré que l’ODPEP a vu le jour. Structure de veille citoyenne, il s’est fixé pour objectif de suivre la mise en œuvre des engagements du président du Faso dans la province du Houet. Selon Moussa Traoré, président de l’ODPEP, il est important de rappeler que le contrôle de l’action publique est un droit reconnu à tout citoyen. La constitution burkinabè stipule en son article 12 que : « tous les Burkinabè sans distinction aucune ont le droit de participer à la gestion des affaires de l’Etat et de la société ». Ainsi, l’ODPEP pourrait être considéré comme un baromètre pour suivre et évaluer au fur et à mesure, la mise en œuvre des engagements du président du Faso.

L’ODPEP a au cours de l’année, soit de janvier 2021 à novembre 2021, mené une série d’activités sur le terrain conformément à ses missions. « Si plusieurs activités ont été menées, celles qui ont retenu notre attention, ce sont les sorties de terrain pour constater de visu l’effectivité de la mise en œuvre totale ou partielle des engagements du président du Faso. Du constat global qui se dégage de nos différentes sorties, on retient que les promesses du candidat Roch Kaboré ne sont pas entièrement mises en chantier », a déclaré Moussa Traoré. Sur la base des réalisations faites et non faites, les conférenciers du jour attribuent la note de 7/20 au président du Faso concernant la concrétisation de ses promesses dans la province du Houet. Pour Moussa Traoré et ses camarades, cette note est une manière pour eux d’inviter le président du Faso à plus d’efforts dans la mise en œuvre des engagements faits aux populations de leur province.

Casimir Seyram KAVEGUE

Fermer le menu
dolor risus. quis elementum suscipit lectus ut Lorem dapibus accumsan elit. mattis