Infrastructures du 11 décembre à Banfora : Le verdict du contrôleur naturel

Deux mois après la célébration du 60ème anniversaire de la fête de l’indépendance la construction des infrastructures se poursuit sur différents chantiers. C’est dans ce contexte qu’une pluie s’est abattue dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 février 2021.

Dès la première pluie, certaines infrastructures du 11-Décembre à 2020 à Banfora présentent déjà des défaillances

Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a laissé des traces sur certains chantiers, notamment ceux des infrastructures routières. Au secteur 15 de Banfora, Tatana, devant la porte d’entrée d’une cour sur le nouveau goudron qui mène à l’établissement Louis Querbes de Banfora, se frayer un passage relevait d’un parcours de combattant. Au niveau de l’hôtel Plaza et derrière le mur du lycée Sacré Cœur, des caniveaux ont cédé. Le constat qui se dégage est amer concernant ces infrastructures. Si bien que les populations se posent déjà beaucoup de questions sur ce qu’il adviendra pendant la saison des pluies. « Je me demande, pendant le mois d’août comment on va circuler, puisqu’il n’y aura plus de goudron », s’inquiète un riverain. Notons que c’est la toute première pluie couramment appelée pluie des mangues. Pendant que nous étions sur le terrain, les responsables de l’AGETEB étaient à pied d’œuvre pour trouver des solutions aux dégâts causés par la pluie. Mais, toujours est-il que la finition de ces travaux traîne.

Besseri Frédéric OUATTARA/Banfora

Fermer le menu
Praesent id, dapibus justo facilisis tempus libero luctus quis