Fédération Burkinabé de Karaté Do : Le président Yugo fait le point de sa mandature

A la fin de son mandat à la tête de la Fédération burkinabé de karaté, El Hadj Oumarou Yugo a sacrifié, ce jeudi 13 Août 2020, au devoir de redevabilité. Avec son équipe, ils ont fait le bilan de la gestion de leur mandat. Un mandat placé sous le thème « Avec vous, pour tous ! ».

Le président de la Fédération burkinabè de Karaté Do, El Hadj Oumarou Yugo compte respecter le slogan « Ensemble, plus lion »

Le président de la Fédération burkinabé de Karaté Do El Hadj Oumarou Yugo a officiellement annoncé la fin de son mandat. Durant cette mandature, il retient trois choses importantes, à savoir, l’accompagnement de Sa Majesté le Mogho Naaba Baongho, celui du président du Faso et des membres du gouvernement, ainsi que des partenaires stratégiques comme la LONAB et  l’ambassade du Japon. Au cours de ce mandat indiquera-t-il, « nous avons travaillé à l’ancrage du Karaté Do pour avoir des structures fortes, des athlètes et la direction technique nationale qui dirige les bases du Karaté Do ». Cette mandature, le dira, avec beaucoup de fierté, El Hadj Oumarou Yugo, « a connu le retour des quelques frères Karatékas qui s’etaient détachés. C’est une priorité du mandat réussi à 90 % ». Il mentionnera ceci : « nous pouvons ne pas être d’accord, mais nous ne sommes pas des ennemis ». Globalement, soulignera son secrétaire général Jean Philippe Tougouma, c’est un mandat satisfaisant. Pour le directeur technique national Corneille Maré, ce mandat a été riche en activités. La Fédération burkinabè de Karaté Do a organisé 14 stages techniques,  3 championnats nationaux, 3 éditions de la coupe du président et au niveau international, a participé à 3 championnats de la zone III avec 81 médailles, à la coupe OPEN de Ouagadougou avec 36 médailles, 13 médailles au championnat régional en 2019, 5 au championnat d’Afrique où le Burkina Faso a occupé le 10ème rang. Le président compte être candidat à sa propre succession. Et dans ce contexte, il a déjà ciblé ses priorités. Et ces objectifs consisteront pour lui, à doubler le nombre de licenciés, augmenter le nombre d’experts, réorganiser la direction technique nationale et permettre aux Etalons de faire des immersions. Avec les hommes de medias, il compte mettre en place une plateforme de travail où il aura une convention avec chaque média. Il compte aussi faire bouger les lignes. Le budget de gestion de toutes les activités, tourne autour de 100 millions FCFA. En attendant, le président Yugo est le seul candidat déclaré officiellement à sa propre succession, avec surtout l’aval des membres de son équipe, des experts et des ligues.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
sit consectetur ut id leo. justo non Curabitur Aliquam nunc ut tempus