Festival La Voix de la Kora : Kantala et ses camarades ont tenu les Bobolais en haleine

La 2ème édition du Festival La Voix de la Kora a eu lieu à Bobo-Dioulasso les 21 et 22 avril 2023 au centre culturel les Bambous Idrissa Koné. Ce festival de musique dédié aux instrumentalistes, a connu la prestation de plusieurs artistes burkinabè et d’ailleurs.

Les lampions se sont éteints sur la 2ème édition du Festival La Voix de la Kora, étape de Bobo-Dioulasso, le 22 avril 2023. Au cours de cette dernière soirée, trois instrumentalistes ont fait vibrer le public par la puissance et la mélodie de leurs instruments à cordes.

Il s’agit de Daouda Diarra dit David avec son Groupe 4 Friends ; l’artiste Kantala, par ailleurs directeur artistique du Festival La Voix de la Kora et de N’Gonifo Drissa qui brille avec N’Goni Cordes des donsso. Il a capté l’attention du public avec ses sonorités sorties des tréfonds mystiques de la tradition ancestrale des donsso.

La particularité de la kora de Kantala est qu’elle a 38 cordes, « parce que j’ai un double manche, il y a 22 cordes d’un côté et 16 cordes de l’autre. Au lieu d’avoir plusieurs instruments, j’ai mis deux instruments de tonalités différentes dans la même coque », explique-t-il. Ce soir, il a présenté un spectacle autour de l’improvisation, « les créations de la musique contemporaine d’inspiration traditionnelle. Parce qu’en musique, il faut s’ouvrir », dit l’artiste.

Les 4 Friends dont le lead est David, est ensemble dans la musique depuis 2008. Ais, ce soir deux membres du Groupe ne sont pas là. Il s’agit du batteur Moïse Ouattara, allé accompagner un artiste à Jazz à Lomé. Et Ulrich Ouédraogo, le pianiste qui travaille dans un projet. Il avait une mission en vue et ne pouvait pas s’impliquer véritablement à la répétition. Qu’à cela ne tiennent ! Ils ont été suppléés valablement par Jean Jacques Lompo au piano et Elisée Coulibaly, batteur.

Le lead David se réjouit de la participation de son batteur Moïse Ouattara à Jazz à Lomé. « Parce que c’est l’expertise burkinabè qui est valorisée. Et un autre pan du Groupe 4 Friends est ailleurs », soutient-il.

Comme à la soirée du 22 avril, à celle du 21 il y avait trois artistes instrumentalistes invités. D’abord Nouss Nabil avec le ruudga qui est le violon d’Afrique. Ensuite, un jeune instrumentaliste du nom de D King qui fait du rap Kamalengoni. C’est un rappeur Kamalengoni, ça veut dire qu’il utilise le Kamalengoni, une autre variété de N’Goni. En troisième prestation, il y a eu le chanteur Bananjos. Il a travaillé sur un rythme qui s’appelle Finger univers style qui consiste à sortir des notes de plusieurs instruments de musique avec une guitare.

Si les lampions se sont éteints sur la première étape de la 2ème édition du Festival La Voix de la Kora à Bobo-Dioulasso, une deuxième étape est prévue en décembre prochain à Ouagadougou.

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr

Fermer le menu
tristique elementum at id, mi, Phasellus mattis elit. dapibus id