Filière riz : Le projet AGCEDE et les acteurs en conclave à Houndé

Le 19 février 2021, le Projet d’appui à la gouvernance et à la croissance économique durable en zone extractive (AGCEDE) a échangé avec les étuveuses et les autres acteurs de la filière riz des provinces du Tuy et des Balé. Cette rencontre a porté sur les techniques d’étuvage du riz et les défis à relever dans le secteur.

Vue du présidium à l’ouverture de l’atelier

Le Projet d’appui à la gouvernance et à la croissance économique durable en zone extractive (AGCEDE) a organisé un atelier de trois jours autour de la filière riz à Houndé. Du 17 au 19 février 2021, cette rencontre a réuni tous les acteurs de la filière des provinces du Tuy et des Balé. « Cet atelier vise à mener des réflexions avec les acteurs de la filière riz en vue de relever les défis dans le secteur. Nous avons débuté nos activités le 17 février avec les étuveuses des deux provinces sur les techniques d’étuvage du riz avant de réunir les autres acteurs de la filière», a précisé Marie Michelle Tiao, la chargée de développement économique local du projet AGCEDE à Houndé,

Le dernier  jour de l’atelier a regroupé les cultivateurs, les étuveuses, les financiers, les commerçants des 07 communes des provinces du Tuy et des Balé. Ces échanges ont porté également sur les difficultés et les défis à relever dans le secteur, mais aussi sur le partage d’expériences. La chargée de développement économique local a souligné que les femmes de Houndé ont créé une association dénommée Keng-Taoré qui prospère dans la production du riz. «C’est pourquoi, nous avons fait appel à ladite association ce matin pour qu’elle puisse partager son expérience avec les autres structures», a-t-elle ajouté. Marie Michelle Tiao a saisi l’occasion pour témoigner sa gratitude à tous les partenaires et les participants qui n’ont ménagé aucun effort pour la tenue de l’atelier.

Quant à Assita Toé, présidente de Keng-Taoré, son association œuvre à transformer et à conditionner le riz dans des sacs de 5kg,  25kg et 50kg. «Nous travaillons avec  cinq coopératives et c’est le projet AGCEDE qui nous a formés. Ce projet nous a permis de participer à  plusieurs foires», a-t-elle reconnu.

Partenaires et  participants ont exprimé leur reconnaissance

Le  maire de la commune de Béréba, Doyé Zoumbiessé, a salué l’initiative de AGCEDE qui intervient dans la formation des acteurs de la filière. Il a reconnu le rôle du projet dans le développement local de la filière. Par ailleurs, le maire a exhorté le projet AGCEDE à prendre en compte les préoccupations des participants. «Nous voulons œuvrer à ce que les étuveuses fournissent le riz local pour les cantines scolaires», a-t-il-souhaité.

Photo de famille

La présidente des coopératives des étuveuses de Founzan,  Madjara Doulkou a relevé  l’intérêt de l’atelier. Pour elle, grâce à ces échanges, les participants ont tissé des liens plus solides avec les agriculteurs et les agents de l’agriculture. Elle a également donné certains détails sur la qualité de riz avant de conclure que désormais, les étuveuses pourront suivre la production du riz chez les agriculteurs.

Dramane Sessouma, représentant de Nafaso, a félicité le projet AGCEDE pour l’organisation de cet atelier qui a permis de mieux présenter sa structure. «Ce fut une opportunité d’expliquer les domaines d’interventions de Nafaso, notamment l’octroi de crédits, de semences, de matériels agricoles, des intrants..», a souligné le représentant de la Nafaso. Il a également invité les acteurs à visiter sa structure à Bobo-Dioulasso.

Khepa TRAORE

Fermer le menu
massa ut ipsum mi, id ut luctus vel, libero Donec dictum