Fondation Anselme Titianma Sanon : 72 heures pour communier avec la jeunesse

Le vendredi 30 mai 2021, s’est tenue à la maison de la Culture Anselme Titianma Sanon, la cérémonie d’ouverture des 72 heures de la Fondation éponyme, pour la culture, la paix et le développement (FATISA).

« 50 ans de pensée et d’action vitaminée ». C’est le thème des 72 heures de la Fondation Anselme Titianma Sanon pour la culture, la paix et le développement (FATISA) pour marquer les 50 ans de la thèse « Tierce Eglise, ma Mère : la conversion d’une communauté païenne au Christ ». Œuvre religieuse universitaire, culturelle…, cette thèse qui compte parmi les plus emblématiques de la chrétienté en Afrique, reste et demeure un leitmotiv pour la construction spirituelle et humaine des générations burkinabè et africaines.

Au cours des 72 heures, la jeunesse participante aura donc droit à des formations, des sensibilisations et surtout des conseils pour la mise en œuvre de certains projets. La culture et la paix, maillons essentiellement défendus par la FATISA, ne seront pas en reste au cours des 72 heures. D’ailleurs, l’ouverture des activités a été marquée par une présence remarquable des autorités du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme de même que des personnes ressources de la province du Houet pour traduire combien, ces 72 heures demeurent une grande école pour se cultiver.

Abasse Sangaré, président du comité d’organisation des 72 heures, a rendu grâce à Dieu, pour l’accompagnement des autorités et des personnes ressources.  Alizéta Dabiré/ Sawadogo, Secrétaire générale du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a donné le top départ des 72 heures. Elle a traduit la volonté du ministre en charge dudit département à accompagner la FATISA.

C’est pourquoi, elle a rendu hommage à Anselme Titianma Sanon au cœur des « actions vitaminées », promues au cours de ces 72 heures. « Madame la ministre aurait voulu être là. Mais pour des raisons de calendrier, elle n’a pas pu faire le déplacement de Bobo. Elle me charge de vous rassurer de l’attention qu’elle accorde aux actions instructives et culturelles », a souligné la SG du ministère de la Culture représentante de madame la ministre.

Monseigneur émérite de Bobo, Anselme Titianma Sanon a invité les jeunes à profiter des 72 heures pour comprendre beaucoup de choses. Soungalo Apollinaire Ouattara, ancien président de l’Assemblée nationale et Alfred Sanou ancien député du Houet, ont été témoins de la cérémonie. Leur présence a été saluée par Abasse Sangaré pour qui, ces personnalités sont des exemples dont les actions parlent d’elles-mêmes.

Souro DAO

Fermer le menu
ut venenatis, Sed sed diam ut dapibus dolor. dolor non ipsum