Forum génération égalité : Les femmes de Bobo pourront le vivre en direct de Paris

Il s’est tenu mardi 22 juin 2021 à la salle de conférence du Gouvernorat de Bobo-Dioulasso, une rencontre entre la Première dame du Faso, Sika Kaboré et les femmes de Bobo-Dioulasso. Elles sont sorties nombreuses pour prendre part à cette rencontre.

Penser à mobiliser toutes les femmes du Burkina, vouloir que toutes les régions du Burkina puissent participer à ce grand évènement, le forum génération égalité qui se tiendra du 30 juin au 2 juillet 2021 à Paris, tel est l’objectif de cette rencontre. Ce forum permettra de faire le point de la promotion des droits des femmes du monde entier.  «Nous sommes venues parler du forum aux femmes de Bobo-Dioulasso et voir avec le gouverneur de la région, quels sont les moyens techniques et les dispositifs que nous pouvons mettre en place pour permettre la participation des femmes à cet évènement», déclare la Première dame Sika Kaboré.

Un écran géant sera placé dans la salle de conférence du Conseil régional des Hauts-Bassins pour permettre aux  femmes de suivre en direct depuis Paris le forum génération égalité ainsi que les différents panels. L’activité va concerner une caravane de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive qui aura lieu à Bobo-Dioulasso.

Cette caravane sillonnera les marchés de Bobo, le vendredi 25 et samedi 26 juin 2021. Selon Noélie Kouraogo, membre du comité d’organisation du forum, pour s’inscrire sur la plateforme il faut aller sur Google et taper forum génération égalité. Ensuite, il y a des liens pour guider sur le formulaire d’inscription en suivant les informations demandées.

L’avantage de cette inscription en ligne est qu’on peut suivre en direct le forum sur les Smartphones, les tablettes et à partir des ordinateurs sans se déplacer au Conseil régional. Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 27 juin 2021. L’initiative de la Première dame est appréciée à sa juste valeur par les participantes. Et leurs préoccupations ont été aussi prise en compte notamment la traduction en langue locale dioula, (…) en à croire Justine Nana.

Casimir Séyram KAVEGUE

Fermer le menu
Donec quis ut dolor. Praesent risus. mattis Lorem