Gilbert à Bobo : «Oui ! Je suis prêt pour diriger ce pays !»

Le candidat du parti de l’éléphant a rencontré ses militants ce dimanche 08 novembre 2020 à Bobo-Dioulasso. Dans un vivace discours de campagne, il leur a justifié pourquoi le Burkina Faso a besoin d’un nouveau président et pourquoi c’est lui le meilleur choix!

Gilbert N. Ouédraogo s’adressant à son auditoire électoral réuni à Bobo-Dioulasso

Il s’est d’abord offert un bain de foule en entrant dans l’ère de campagne! Et après quelques animations musicales et allocutions introductives, Gilbert N. Ouédraogo, candidat de l’ADF RDA pour la présidentielle du 22 novembre s’est adressé avec force dans la voix, à son auditoire électoral. Commençant par relever des manques dans la gouvernance actuelle, il s’est ensuite penché sur son parcours personnel qui à fait de lui ” un des plus jeunes candidats, mais aussi un des plus expérimentés”! Aucun secteur, aucun domaine de la vie nationale dont il ne soit au fait, affirme Gilbert N. Ouédraogo, pour avoir occupé des fonctions de responsabilités dans l’exécutif, le législatif et le judiciaire. De ce fait, il a une vision claire de ce qu’il faut pour ce pays et de ce qu’il mettra en place pour le diriger dès son élection comme Président. Il a fait en ce sens des précisions chiffrées sur la situation actuelle du pays et comment résoudre les problèmes. Ainsi, par exemple, dès son élection, le candidat de l’ADF-RDA entend se donner un délai court pour nommer un premier ministre qui formera rapidement un gouvernement composé de 25 ministres et 5 secrétaires d’états. Les défis sécuritaires et sanitaires ponctuels et globaux seront efficacement traités! Ce gouvernement aura une feuille de route claire et rendra compte annuellement. Le ministre qui ne sera pas à la hauteur de ses fonctions ne sera pas reconduit l’année suivante! Les femmes et les jeunes font l’objet d’une attention particulière dans la vision politique et le programme du candidat. Ils leurs sera donné les moyens de participé efficacement au développement national à travers des fonds substantiels qui leurs seront octroyés. Gilbert N. Ouédraogo a étendu son propos sur l’ensemble des secteurs de la vie socio-économique du Burkina Faso pour présenter ses projets de gouvernance, sans oublier ce qu’il fera de la ville qui l’a accueilli pour ce meeting: Bobo-Dioulasso, capitale économique du Burkina Faso, le sera effectivement sous la gouvernance de l’ADF-RDA par des actions concrètes.

Sibiri SANOU

Fermer le menu
amet, porta. lectus non id Donec Curabitur vulputate,