Elections 2020 : Le CDP implore Dieu pour reconquérir Bobo

Dimanche 8 novembre 2020. Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est à Bobo-Dioulasso. Pour son meeting provincial dans le cadre des élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020.

Le candidat Eddie Komboïgo du CDP face à ses camarades du Houet lors du meeting provincial

Repositionner le CDP comme première force politique du Houet. C’est l’idée centrale du meeting de Sya. Eddie Komboïgo, président du parti et candidat à la présidentielle, est satisfait de la mobilisation des militants et sympathisants du Houet. Avec un programme de société bâti autour de 21 points. Il « Veut redonner à Bobo-Dioulasso son image de capitale économique ». Pour y arriver, il faut qu’il soit élu président du Faso. Les jeunes, les femmes et les anciens du parti l’ont rassuré. Ils lui offriront une victoire éclatante.

L’insécurité, l’un des soucis majeurs des Burkinabè, est revenue à plusieurs reprises dans les propos du candidat. Il ne peut pas comprendre ces attaques meurtrières qui ont endeuillé plusieurs familles. Elu président du Faso, une des ses priorités sera de lui trouver une solution. Réconcilier les burkinabè est aussi une préoccupation pour le candidat du CDP à cette présidentielle. « Tant qu’il n’y aura pas une vraie réconciliation entre fils et filles, tant que les uns et les autres ne se pardonneront pas, le vivre ensemble va toujours demeurer difficile entre les populations », a-t-il prévenu. C’est pourquoi, il a invité ses militants et sympathisants, à mettre Dieu dans tout ce qu’ils font. Il a cité toutes les confessions religieuses (révélées comme ancestrales), afin que des prières l’accompagnent au cours de la campagne.  C’est d’ailleurs les mains levées avec ses camarades pour implorer Allah, à lui donner la victoire qu’il a clos son intervention. Les candidats aux législatives dans le Houet, ont été publiquement présentés aux militants.

Souro DAO

Fermer le menu
ipsum tristique sem, massa efficitur. dolor. ut Donec eleifend sit libero. venenatis