Incendie à Niénéta : Un blessé léger, plusieurs boutiques ravagées par les flammes

Plusieurs boutiques situées au bord du goudron (route de Dédougou) à proximité du marché de Niénéta, ont été la proie des flammes parties de la station d’essence. Si jusque-là aucun bilan officiel n’a été communiqué, les dommages à vue d’œil paraissent importants.

Tout serait parti d’ici

Dans la soirée du vendredi 12 février dernier, tous les quartiers environnant de Niénéta au secteur 12 de Bobo-Dioulasso, pouvaient voir au ciel une fumée noire. Fumée qui provient des boutiques de commerce en flamme, à proximité du marché.
Populations riveraines paniquées, des commerçants attristés voyant leurs boutiques embraser par les flammes. Les soldats du feu mobilisés pour circonscrire le feu. Ce sont les premiers constats que nous faisons dès notre arrivée.

Origine des flammes

Selon des témoins, tout est parti de la pompe à essence située au beau milieu des boutiques. Et c’est lorsque la citerne arrive pour le dépotage de l’essence que l’incident s’est produit. Commençant au niveau de la pompe, l’incendie va vite se propager au niveau des boutiques situées à proximité, causant d’énormes dégâts matériels et un blessé léger qui serait le gérant de la station, toujours selon les témoins.

Les Sapeurs-pompiers luttant contre les flammes qui menaçaient de se propager aux habitations environnantes

La bataille contre le feu a duré environ deux heures

Alertées au début de l’incendie, les soldats du feu se sont vite dépêchés sur les lieux afin de circonscrire les flammes avant de les éteindre. Pour le capitaine Didier Bazongo, commandant la compagnie de Sapeurs-pompiers de Bobo-Dioulasso, « nous avons été alertés aux environs de 18h pour un incendie de station d’essence au secteur 12. Rapidement, nous avons déployé des moyens pour dans un premier temps protéger les commerces voisins, circonscrire le feu pour obtenir son extinction. Au bout de deux heures, les Sapeurs-pompiers ont pu circonscrire les flammes. Fort heureusement, il n’y a pas eu de victime humaine, mais les dégâts matériels sont immenses. Car beaucoup de commerces ont été endommagés, et beaucoup d’édifices fragilisés ».

L’autorité communale ébranlée par les dégâts

Arrivé sur les lieux pour porter soutien aux commerçants victimes, le maire du troisième arrondissement de la commune de Bobo-Dioulasso, Vinsou Sanou dit être attristé par les dégâts causés par les flammes. « C’est aux environs de 18h que nous avons eu l’information. Avec mon premier adjoint, nous nous sommes dépêchés sur les lieux. L’évènement est vraiment malheureux, car cela va porter un coup à l’économie de notre arrondissement. Nous interpellons tous ceux qui ont des stations à proximité des parcelles d’habitation de trouver des solutions pour éviter ce genre de drames. Les jours à venir, nous allons procéder à des opérations musclées contre ces stations d’essence installées de façon anarchique », conclu-t-il.

Capitaine Bazongo Didier, commandant la compagnie de Sapeurs-pompiers de Bobo-Dioulasso

A noter que, installer au milieu de boutiques de commerce et de maisons d’habitation, la station qui est à la base de cette tragédie n’est pas la seule dans cette situation. Plusieurs autres installées de la même manière représentent un danger au quotidien pour les populations.

Aymeric KANI

Fermer le menu
Nullam mattis quis in dapibus id, sem,