La voix de la Kora : Un festival pour valoriser les instruments de musique à cordes

Les 21 et 22 avril 2023, Bobo-Dioulasso vibrera au rythme des instruments de musique à cordes à l’occasion de la 2e édition du festival la voix de la Kora. Durant ces deux jours, plusieurs artistes musiciens se relayeront sur la scène du centre culturel les Bambous de Bobo-Dioulasso, avec pour point commun, l’utilisation des instruments de musiques à cordes. Nous avons reçu Kantala, le promoteur de ce festival dans nos locaux le 12 avril 2023. Cet artiste musicien nous a entretenu sur son festival. Lisez !

Kantala est un artiste musicien burkinabè. Natif de la cité de Sya, il est le Directeur artistique du festival la Voix de la Kora. Il s’agit selon lui, d’un un nouveau projet qui contribue au développement culturel du Burkina-Faso. « Il fait la promotion des instruments de musique à cordes qu’ils soient traditionnels ou modernes. L’idée de ce festival est donc de valoriser la musique burkinabè à base d’instruments à cordes et les instrumentistes qui accompagnent les vedettes qui ne sont donc pas si connus », dit Kantala.

Il ajoute que ce projet est alors mis en place pour permettre à ces artistes de se faire découvrir à travers leurs prestations sur les scènes et d’avoir de bonnes cartes de visites pour pouvoir se faire connaitre dans le pays et même à l’international.

Une édition à deux étapes

La première édition de cet évènement s’est tenue à Ouagadougou du 16 au 17 décembre 2022. La présente édition, la deuxième se déroulera en deux étapes, fait savoir le promoteur. Une première à Bobo-Dioulasso du 21 au 22 avril 2023, et la deuxième étape à Ouagadougou en mi-décembre prochain. Mais avant, des Masters class se tiendront du 19 au 22 avril 2023, toujours au centre culturel les bambous.

« Ils seront tenus par Assane Dembélé, l’un des plus grands guitaristes du pays et Papa Djigua, un grand musicien de l’instrument le Kundé, appelé le Yirigôni, qui maitrise beaucoup les harmonies. Ces deux grands artistes travailleront ensemble avec les autres artistes du Burkina pour enrichir plus leur création. Le Festival la Voix de la Kora se déroulera pour la première à Bobo, alors l’entrée sera gratuite pour faire plaisir à la population de Sya en plus de la restauration.  ̏L’accès est gratuit cela est vraiment un cadeau de notre part ̋, affirme le Directeur artistique du festival.

Huit groupes d’artistes invités

Pour cet évènement, il y aura 8 groupes d’artistes invités. Nouss Nabil, un grand maitre du ruudga, Kantala le Directeur du festival avec son spectacle nommé Mes 38 cordes, N’Gonifo Drissa un donso qui fait de la musique traditionnelle brute avec les cordes, Abdoulaye Diabaté et les Younkouna qui jouent le son des cordes de nos ancêtres, Afroo D_King qui fait du rap avec du N’Goni, enfin le groupe les 4 Friends qui maitrises les instruments à cordes.

Notons que cet évènement est co-financé par le FDTC et le l’Union Européenne (UE) dans le cadre du PAIC-GC. La population de Bobo est conviée à prendre part à ce festival car « c’est un festival unique, il n’y a pas un de ce genre ici au Burkina Faso. Venez, donc découvrir vos talentueux artistes dont vous avez l’habitude d’entendre les sonorités dans la musique de vos artistes préférés. Car il est temps que la musique burkinabè s’exporte. Nous avons eu la chance d’avoir beaucoup tourné, on a eu beaucoup d’expérience, alors on crée ce projet pour donner l’opportunité à nos frères qui n’ont pas souvent cette opportunité de s’affirmer ̋, dixit le directeur.

Une conférence de presse pour parler de l’événement

Après avoir reçu le promoteur du festival la voix de la Kora dans nos locaux, il s’en est suivi une conférence de presse animée par Kantala et une partie de son équipe pour annoncer au public bobolais la tenue de l’événement. C’était le 13 avril 2023 au centre culturel les Bambous Idrissa Koné. Durant cette conférence de presse, les hommes de médias de Bobo ont pu échanger avec Kantala et son équipe sur l’organisation de la voix de la Kora.

Kantala assure qu’il est vrai qu’il est le Directeur artistique du festival, mais c’est toute une équipe qui s’attelle pour la réussite de la deuxième édition. Il précise que le projet repose sur les épaules de l’association Faso Metis. Elle a le soutien de certains partenaires tels que le centre culturel les Bambou Idrissa Koné, l’Institut français et Only french.

Abdoul Etienne SANON

Yéli Valentine KAM/Stagiaire

Fermer le menu
quis venenatis, non sit tempus ut Praesent dictum