SNC Bobo 2023 : Les rideaux sont tombés sur la 20e édition

La cérémonie de clôture de la 20e édition de la biennale de la culture, la SNC, est intervenue le samedi 06 mai 2023 à la maison de la culture Mgr Amselme Titiama Sanon. Cérémonie présidée par le Premier ministre Me Appolinaire Kyelem de Tambela, représentant le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré.

Ouvertes officiellement le 29 avril 2023 par le capitaine Ibrahim Traoré, président de la transition, sous le thème : « Diversité culturelle, fermant de l’unité nationale », les activités de la 20e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2023 ont officiellement refermé leurs portes, le samedi 06 mai 2023 comme prévu. Durant une semaine, des artistes et festivaliers venus des quatre coins du Burkina Faso ont participé à des comptions dans les domaines comme le sport traditionnel, l’art culinaire, la danse traditionnelle, la littérature … A cet effet, une vingtaine d’activités ont été menées sur vingt-deux espaces à travers la ville de Bobo-Dioulasso.

« Cette édition a tenu toutes ses promesses selon certains »

Christine Sanou, Secrétaire technique de la SNC, faisant le bilan à chaud de l’évènement à la cérémonie de clôture, est revenu sur les activités qui ont été menées une semaine durant. Pour elle, « l’organisation de la manifestation d’une telle envergure nécessitait de bien cerner les actions et les activités à mener. A cet effet, un comité national d’organisation présidé par Fidèle Aymard Tamini, par ailleurs Secrétaire général du ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme. Ce comité qui était constituer de 23 commissions dont 11 commissions spécifiques avec un total de 216 membres statutaires appuyés par de nombreux membres associés, a organisé une vingtaine d’activités auxquelles ont participé 2000 artistes aussi bien aux compétitions qu’au festival ».

« Notre pays reste confiant dans les valeurs d’humanisme et de paix … »

Prononçant le discours de clôture au nom du président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme Jean Emmanuel Ouédraogo estime que la culture, telle que nos communautés la vivent et la pratiquent, redonne confiance et espoir à notre peuple, en sa capacité à prendre en main son propre destin. « Cette 20e édition marque l’intérêt manifeste de la jeune génération pour la biennale. Il est donc nécessaire d’écrire l’histoire de la SNC, afin d’édifier l’opinion publique nationale et internationale sur son parcours quarantenaire, ses précieux acquis, les défis multiformes qui se posent à elle, surtout d’envisager les perspectives », va-t-il laisser entendre

La représentation guinéenne, pays invité d’honneur, à la cérémonie de clôture, dit être édifiée quant à l’organisation de cette édition de la SNC et compte s’inspirer des acquis une fois de retour en Guinée Conakry

Aymeric KANI

Fermer le menu
libero. accumsan porta. commodo tristique Aliquam facilisis eleifend consectetur