Lanfièra dans la commune de Péni : En colère, il tente de tuer son beau

Illustration

À Lanfiara dans le département de Péni, un homme nommé “S.B” a tenté de tuer son beau-frère. Jugé devant la chambre criminelle à son absence, il a été déclaré coupable de tentative de meurtre et condamné à 10 ans de prison ferme.

Le 08 mars 2018, la Brigade de Gendarmerie de Bobo était informée d’une tentative de meurtre dans le village de Lanfiara. Aussitôt, des gendarmes se déportaient sur les lieux pour les constations. Arrivés au village, les témoins expliquaient qu’un certain “S.B” aurait tiré un coup de fusils dans la nuit du 07 mars 2018 sur son beau-frère. Après quelques jours, “S.B” fût interpellé puis placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de Correction de Bobo-Dioulasso le 16 mars 2018.

Il ressort que les faits se sont passés aux environs de 19 heures dans le village. “S.B” et la victime sont des beaux. Un jour, la femme de “S.B” par ailleurs grande sœur de la victime, en revenant du marché le soir constate que tout son charbon entassé dans la cour a pris feu. Du coup, elle accuse sa coépouse et son mari d’être à l’origine des dégâts. Elle en parle à son mari. Ce dernier ne lui donne pas une réponse favorable. Maintenant, elle fait recours à son petit frère pour aller régler l’affaire du charbon. Le même soir, les deux se suivent pour aller voir “S.B”. A peine arrivé dans la cour, le petit frère commence à tenir des propos vexatoires à l’encontre de son beau.

Il va même à dire que “S.B n’a pas acheté sa sœur, et ce n’est donc pas forcé qu’elle demeure dans ce couple”. Ces propos énervent “S.B”. Après que son beau lui donne dos, il rentre et sort son fusil de chasse calibre 12 pour tirer un coup de feu sur la fesse gauche de la victime. Cette dernière est très vite transportée au CSPS de Dodougou puis à l’hôpital Souro Sanou de Bobo pour des soins. Mis en examen devant le juge d’instruction, “S.B” affirme n’avoir jamais eu l’intention de tuer son beau-frère. “Je voulais juste le blesser. J’ai agi sous l’effet de la colère après ses propos vexatoires qu’il a proféré”, a-t-il expliqué.

À la barre le lundi 14 mars 2023

L’accusé n’a pas comparu à l’audience. Depuis qu’il a bénéficié d’une liberté provisoire le 31 janvier 2019, il ne s’est plus présenté devant la justice. De ce fait, la chambre a statué à son absence.

La victime donne sa version des faits. “Ce jour-là, j’étais à la maison vers 18 heures lorsque ma grande sœur est venue me voir pour expliquer son problème. Elle dit qu’elle est revenue du marché venu trouver que tout son stock de charbon est parti en feu. C’est pourquoi moi aussi je me suis rendu chez mon beau-frère pour savoir ce qui s’est réellement passé. Arrivé chez lui, on a discuté et pendant que je lui ai donné dos pour rentrer chez moi, j’ai reçu une balle dans ma fesse gauche”, relate la victime.

Après les débats, la victime réclame que son beau-frère lui paye la somme de 270.000 F CFA au titre des frais médicaux.

Le parquet général a requis la peine d’emprisonnement de 20 ans et une amende de 2 millions de F CFA, le tout ferme.

La chambre criminelle, elle, l’a déclaré coupable de tentative de meurtre. En répression, l’a condamné à 10 ans de prison ferme. En outre, le condamne à payer la somme de 270.000 F CFA à la victime.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
Praesent sem, pulvinar sed tempus Lorem massa libero leo.