Législatives de 2020 : L’UNIR/PS va investir toutes les 45 provinces

L’Union pour la renaissance/ Parti sankariste (UNIR/PS) a animé une conférence de presse le vendredi 25 septembre 2020 à Ouagadougou. Objectif, annoncé à l’opinion publique que dans le cadre des élections couplées du 22 novembre 2020, elle prendra part au scrutin dans toutes les circonscriptions électorales du Burkina Faso.

«L’UNIR/PS a donné plus de place aux jeunes à ces élections»

Face à la presse, c’est le député Alidou Sanfo, directeur national de campagne de l’Union pour la renaissance/ Parti sankariste (UNIR/PS) qui a dévoilé les ambitions du parti de l’œuf. « L’Union pour la renaissance/ Parti sankariste (UNIR/PS) est heureuse de vous annoncer qu’elle prend part à cette compétition dans toutes les circonscriptions électorales », a-t-il déclaré. En effet, dans cette logique le parti sankariste a déposé des listes provinciales dans les 45 provinces et une liste nationale. Selon M. Sanfo, la qualité des dossiers déposés a facilité le travail de l’équipe de la CENI qui a d’ailleurs délivré le « récépissé vert » à l’UNIR/PS signe que tous les dossiers sont complet et ne comportent aucune irrégularité. « L’âge du plus jeune candidat est de 22 ans tandis que le plus âgé a 68 ans. Ce qui donne, sur le plan statistique, un âge moyen de 45 ans », a détaillé le directeur national de campagne. L’UNIR/PS dit compter 91 femmes sur l’ensemble de ses listes soit un ratio de 35,82%. De ces 91 femmes, 36 sont titulaires sur les listes. En outre, il a indiqué qu’il y a une liste composée uniquement de femmes et trois listes sans aucune femme. « La proportion de jeunes c’est-à-dire les candidats ayant un âge compris entre 21 et 35 ans est de 23,22% », a-t-il souligné.

ODOM YANOGO/stagiaire

Fermer le menu
nunc Lorem ut pulvinar libero. Aenean at velit, Aliquam felis tristique diam