Lutte contre la maladie à Coronavirus : TIETAADO sensibilise dans le Noumbiel

Initiée depuis le 17 juin 2020 par l’Association TIETAADO pour l’autonomisation de la femme du Noumbiel (ATFN), la sensibilisation des populations de la province sur la Covid-19 a pris fin le 6 juillet 2020. Les animateurs et animatrices se sont retrouvés pour dresser le bilan des activités.

Au cours de la rencontre-bilan des animateurs et animatrices

Les différentes localités visées par la sensibilisation pour la prévention de la pandémie de Covid-19 ont été touchées par les acteurs pour pouvoir faire passer leurs messages. Il s’agissait pour les animateurs de montrer aux populations comment laver les mains, encourager les personnes présentant des signes similaires au Covid-19 à se présenter au centre de santé le plus proche ou d’éviter les contacts avec les autres personnes. Il s’est agi également de convaincre les populations sur l’existence même de la maladie. Les acteurs se sont appesantis sur les difficultés rencontrées. A ce titre, l’on peut citer les rendez-vous manqués à cause de la saison pluvieuse, de l’inaccessibilité de certaines zones.

«Chez nous à Legmoin par exemple, les clients des maquis sont réticents à l’écoute des messages et se demandent ce que nous faisons», a décrié l’animateur Moussa Coulibaly. «Certaines populations des villages frontaliers avec le Ghana, migrent vers ce pays le jour du marché pour ne revenir que le soir, échappant ainsi aux messages que nous faisons passer», a-t-il poursuivi.

Dans la zone de Boussoukoula, l’animatrice Martine Poda a plutôt souligné la participation des populations à la sensibilisation, mais a mentionné la forte demande de savon et de dispositifs de lave-mains par les populations. Elle a souhaité que l’ONG OXFAM, avec l’appui de l’association TIETAADO, puisse toujours continuer à sensibiliser les populations, car certaines ignorent toujours l’existence de la maladie.

Et Martin Dah animateur à Batié d’ajouter que «les populations étaient à l’écoute de ce qu’on leur disait. A Zindi où j’interviens, les gens ont apprécié la sensibilisation qui viendra consolider les mesures d’hygiène qu’ils ont déjà prises».

La présidente de l’association TIETAADO, Pauline Yeri Dah, félicite les animateurs et animatrices pour les efforts consentis à la réalisation de ces activités. Elle les a encouragés à poursuivre dans la même lancée dans les différentes zones.

«C’est le lieu pour moi de dire merci à tous nos partenaires qui nous ont accompagnés pour ces activités que sont OXFAM, le projet voix et leadership des femmes au Burkina Faso et l’ambassade du CANADA au Burkina Faso et de leur demander de toujours nous appuyer pour la prévention de cette maladie. C’est aussi l’occasion d’interpeller la population sur l’existence de cette maladie à respecter les mesures barrières», déclare la présidente. A noter que la province vient d’enregistrer 26 cas importés dans le foyer isolé de Batié.

Karim KOALA/ correspond-Batié

 

Fermer le menu
venenatis mattis et, ante. Praesent tempus Donec suscipit mattis facilisis