Lutte contre le trafic illégal du carburan:plus de 300 bidons de 20 litres d’hydrocarbures saisis

La 6e Légion de Gendarmerie a démantelé des réseaux de contrebande de carburant à Fada N’Gourma. L’information a été donnée dans un communiqué de la Gendarmerie le 25 février 2024.

C’est dans les journées du 13 au 14 février 2024 que la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Fada N’Gourma a diligenté des investigations dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, ainsi que toutes les autres formes de trafics illicites conformément à ses missions habituelles. Ce qui a permis d’intercepter dans la nuit du 13 février 2024 sur la base de renseignements à la sortie du village de Pokiamanga, département de Fada, province du Gourma, trois tricycles chargés d’hydrocarbures. Ces tricycles dont les cargaisons étaient destinées à Namounou, localité sous emprise terroriste, ont été conduits dans la caserne du Groupement Départemental de Gendarmerie de Fada. Selon ledit communiqué, cette destination éveille les soupçons des Officiers de Police Judiciaire (OPJ) sur l’éventualité d’un trafic douteux, d’où des investigations poussées pour mieux comprendre. Ainsi, à travers les premières interpellations, les enquêtes conduisent les OPJ vers le dépôt, un magasin situé dans la ville de Fada, servant à stocker les bidons de gasoil et d’huile de vidange. Les autorités judiciaires et hiérarchiques sont immédiatement informées. Une perquisition effectuée dans ledit magasin a permis de saisir plus de 300 bidons de 20 litres d’hydrocarbures. Le communiqué indique que selon les mis en cause, ce trafic prend sa source depuis la ville de Ouagadougou. Ainsi, le mode opératoire consiste à acheter les hydrocarbures et les conditionner dans des bidons de 20 litres. Le stock est ensuite convoyé à travers les camions dans la ville de Fada N’Gourma. Une fois sur place, selon le trafiquant, il est stocké dans le magasin avant d’être revendu. Acheté probablement au prix actuel à la pompe, le litre est revendu à plus de 2000 FCFA à destination. Par exemple, les 300 bidons environs achetés probablement à 4.050.000 FCFA sont revendus à plus de 12.000.000 FCFA dans les zones d’insécurité. Ce qui donne une marge de près de 200% aux trafiquants. Le communiqué explique qu’en dépit de multiples missions menées par la 6ème Légion de Gendarmerie pour éradiquer le fléau des trafics illicites dans la région de l’Est, certains individus malveillants s’adonnent toujours à la commercialisation de produits de contrebande. Ils traversent ainsi des localités sous contrôle des Groupes armés terroristes (GAT) sans être inquiétés. Il est important de souligner que les hydrocarbures sont très recherchés par les Groupes Armés Terroristes pour mener leurs activités criminelles. Il est donc clair que ces trafiquants pourraient profiter de leurs parcours pour ravitailler les groupes armés terroristes. Toujours selon le communiqué, les enquêtes qui se poursuivent, ont permis de mettre la main sur un réseau composé de quatre (04) personnes. Ces individus seront conduits prochainement devant le procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Fada N’Gourma pour répondre de leurs forfaits. La 6ème Légion de Gendarmerie quant à elle, réaffirme sa détermination à garantir la sécurité de la population et à lutter contre toutes formes de trafics illicites qui alimentent les groupes armés terroristes dans la région.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
ut Donec risus. elit. felis venenatis, non leo Phasellus commodo ut