Maladie à coronavirus : Le tabac, un facteur aggravant

Le jeudi 20 Aout 2020 à Ouagadougou, le coordonnateur Afrique contre le tabac (ACONTA), Salif Nikiéma, a animé une conférence de presse sur le lien entre le tabagisme et la Covid-19. 

Selon le coordonnateur, Afrique contre le tabac (ACONTA), Salif Nikiéma, il est clairement établi que le tabac affaibli le système immunitaire des fumeurs, il est donc un facteur aggravant de la maladie à coronavirus. Pour lui, il est démontré qu’en affectant les poumons, le cœur et les vaisseaux sanguins, le tabac aggrave les complications liées à la Covid-19. « Ces dernier temps, de fausses informations distillées par l’industrie du tabac font croire que la nicotine protégerait les fumeurs contre la Covid-19 » a précisé Salif Nikiéma. Avec le soutien de l’alliance pour le contre du tabac en Afrique (ACTA), ACONTA a animé une conférence de presse pour démentir ces fausses informations. Mais aussi mettre en garde les autorités et la population sur les manœuvres de l’industrie du tabac pendant cette période de pandémie. Des chercheurs de l’organisation mondiale de la Santé (OMS) ont prouvé que le tabac et la pipe à eau peuvent contribuer à l’augmentation du fardeau des symptômes dus au Covid-19 par rapport aux non-fumeurs. « L’industrie du tabac est connue pour profiter des situations de crises comme les pandémies, les catastrophes naturelles, les guerres pour soigner son images et créer un environnement propice pour ses activités en offrant des soutiens aux gouvernements. Mais ces actions visent à affaiblir la mise en œuvre des politiques antitabac dans les pays et sont en contradiction avec la convention cadre de l’OMS » a soutenu ACONTA. A cet effet, le coordonnateur lance un appel au gouvernement à être vigilant à ces différentes manœuvres de l’industrie du tabac et à n’accepter aucun soutien de sa part.

Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
sed neque. venenatis commodo Praesent consectetur risus. pulvinar venenatis, tristique quis, Aliquam