Coopération sino-burkinabè : Deux nouveaux bâtiments pour traiter les maladies infectieuses

Ouagadougou a abrité la cérémonie d’inauguration du Centre d’isolement du CHU Yalgado Ouédraogo, dont les travaux de réhabilitation ont été financés par la Chine. C’était le vendredi 3 juillet 2020, en présence de l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, LI Jian.

Selon l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, L’I Jian, ce nouveau centre d’isolement servira à offrir de meilleurs soins aux malades, pas seulement de la Covid-19, mais d’une quelconque maladie infectieuse. Son souhait est que ce nouveau bâtiment apporte une plus-value dans la prise en charge des malades et, par la même occasion, améliorer les conditions de travail du personnel soignant. Il faut préciser que le centre est composé de deux blocs. L’un, disposant de 16 salles autonomes, permettra la prise en charge des cas modérés. L’autre est dédié au traitement des maladies de haute contamination. L’ambassadeur a par ailleurs salué les efforts du gouvernement, des combattants de santé et du peuple burkinabè qui ont mené une lutte remarquable contre cette pandémie. Parlant de la Covid-19, Li Jian a affirmé que c’est dans l’union, la solidarité et l’entraide que l’on pourra vaincre la maladie le plus vite, tout comme le Président Xi Jinping l’avait mentionné lors du sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, le 17 juin dernier. Pour joindre l’utile à l’agréable, le diplomate chinois a annoncé la remise officielle de 46 respirateurs très prochainement au Burkina Faso, et le CHU-YO figure sur la liste des bénéficiaires de ce geste amical. Le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr. Wilfried Ouédraogo a tenu à témoigner la gratitude et la reconnaissance du Burkina Faso à l’endroit des autorités de la République populaire de Chine pour cette infrastructure prête à l’emploi. Une infrastructure qui, selon lui, va améliorer les conditions d’hospitalisation des malades ainsi que les capacités de gestion de l’hôpital des cas de Covid-19 et des autres maladies infectieuses. Il a souligné qu’avec ce nouveau bâtiment, le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo est maintenant prêt pour prendre entièrement en charge les éventuels cas de pandémie.

Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
elit. venenatis, ante. efficitur. tristique ut luctus