Marché de fruits et légumes de Bobo :Un pôle économique aux odeurs insupportables

Des odeurs nauséabondes aux alentours du marché de fruits et légumes de Bobo-Dioulasso envahissent les lieux et rendent l’air irrespirable. Constat inimaginable et dégoutant !

Vue des ordures déversées au côté Est du marché

Les ordures déversées à certains endroits du marché de fruits et légumes de Bobo-Dioulasso dégagent des odeurs insupportables. Situé au cœur de la ville, ce marché représente un pôle économique pour la cité. Les fruits et légumes sont exportés dans plusieurs pays de la sous-région ouest-africaine. Cependant, la politique de gestion des ordures de ce marché qui sont déversées aux alentours laisse à désirer. On ne peut franchir la porte de l’entrée Est et Ouest de ce marché sans être frappé par des odeurs que dégagent de gros tas d’ordures…Un état de fait que déplorent les riverains et les commerçants de ce marché.

Issiaka Traoré aide son papa à faire du commerce. Il trouve « décevant » l’état de la devanture Est de ce marché. Pour lui, « quand on dit marché de fruits et légumes, c’est un marché où les gens viennent s’approvisionner pour se nourrir. Normalement, le marché doit être propre. Malheureusement, la devanture de ce marché s’est transformée en dépotoir. Les poubelles se remplissent et les responsables tardent à les vider ». Une autre commerçante, Korotimi Barro, déplore également cette situation. Selon elle, « les odeurs nous empêchent de vendre et cela joue sur notre clientèle. J’invite les autorités à vraiment nous aider à remédier à cette situation ». Quant à Mohamed Tangara, lui aussi déplore les odeurs. « L’odeur de ces ordures nous dérange trop ici. S’ils (les responsables du marché : ndlr) pouvaient avoir une meilleure politique de gestion de ces ordures, cela allait nous plaire. Car, tous les riverains déplorent cette situation ». Au moment où nous quittions les lieux, une équipe de salubrité de la mairie de Bobo-Dioulasso arrivait sur les lieux, dotée de Caterpillar et de bennes pour ramasser les ordures. Une fois le nettoyage commencé, une odeur insupportable se dégageait des lieux. Les riverains se sont dotés de cache-nez automatiquement. Ces odeurs qui ont duré une demi-heure environ, ont indisposé les populations riveraines et environnantes.

Hamidou Bagagnan, Directeur de l’environnement de la commune

A la rencontre de l’autorité communale compétente, Hamidou Bagagnan, Directeur de l’environnement de la commune, nous reçoit. Il nous confie que « la gestion des déchets du marché de fruits et légumes et du marché central se fait de façon autonome au niveau de la SGIM (Structure de Gestion des Infrastructures Marchandes). La difficulté majeure rencontrée dans la gestion des déchets, est dû à un moyen logistique. Par faute de moyen, le ratissage des points de collecte des ordures qui doit se faire quotidiennement n’arrive plus à être respecté. Ce qui crée l’entassement des déchets dans ces points».

Aymeric KANI

Serge Paulin SANOU / stagiaire

Fermer le menu
vel, mattis id luctus Praesent eget mi, nunc id, consectetur Praesent pulvinar