Marches des 3 et 4 juillet prochain : L’opposition persiste, signe et appelle à une mobilisation massive

L’appel du Président du Faso ne semble pas convaincre l’Opposition politique en « raison des vagues promesses du chef de l’Etat dans son discours ». Dans une déclaration rendue publique ce lundi 28 juin 2021, elle réitère sa détermination à organiser des marches silencieuses et pacifiques sur toute l’étendue du territoire nationale les 3 et 4 juillet prochain. Mieux, le CFOP lance un appel à tous les partis politiques, les syndicats et les organisations de la société civile, à une mobilisation massive. Lisez !

« Le dimanche 27 juin 2021, le président Rock KABORE s’est adressé à la nation dans un contexte marqué par une forte dégradation de la situation sécuritaire nationale. Dans son message, le président a appelé « à l’unité, la cohésion et l’engagement déterminé des filles et fils du pays pour défendre la mère patrie. » Il a, par ailleurs, demandé à tous ceux qui planifient des marches et meeting de sursoir à l’organisation desdites activités pour ne pas « faire le lit de la désunion face à l’ennemi commun. »

De ce qui précède, le cadre de concertation du chef de file de l’opposition politique, réuni le lundi 28 juin 2021, voudrait :

–         Rendre hommage à toutes les victimes des attaques terroristes et réitérer ses condoléances aux familles éplorées ;

–         Prendre acte de la déclaration du Chef de l’Etat qui est enfin sorti de son long mutisme face au mal sécuritaire qui gangrène notre pays depuis près de six ans ;

–         Regretter, qu’en lieu et place des mesures fortes pour restaurer l’espoir et la confiance, le chef de l’Etat s’est plutôt adonné à un jeu malsain de diabolisation de tous les patriotes soucieux, à travers des manifestations républicaines, d’exprimer leurs positions sur la conduite désastreuse de cette question sécuritaire par ceux qui ont la lourde responsabilité d’assurer la protection et la sécurité de tous les citoyens sans exception ;

– Faire observer que l’opposition Politique ne saurait être tenue pour responsable de l’effritement de l’unité et de la cohésion nationale qui n’est que la conséquence d’une grave rupture de confiance entre gouvernants et gouvernés après tant de tâtonnement et d’improvisations dans la gestion de la question sécuritaire ;

– Rappeler que l’Opposition Politique a toujours privilégié le sens du dialogue, de la retenue et de la responsabilité sur toutes questions d’intérêt national. Elle a, de façon constante, œuvré pour défendre la nation sur tous sujets souvent occultés bien que prioritaires et urgents.

A titre d’illustration, lors du premier dialogue politique de juillet 2019, l’opposition Politique avait exigé l’inscription du point sur la sécurité dans un ordre du jour qui ne visait initialement que la question électorale. Lors du dernier dialogue politique de juin 2021 qui ne consacrait que seulement une heure et demi sur la grave question sécuritaire, l’opposition Politique a encore plaidé pour qu’une journée entière soit consacrée à la question.

Du reste, la suspension de la participation de l’Opposition Politique au dialogue se fonde sur la nécessité de consacrer toute l’énergie de la nation sur le mal terroriste avant toutes autres questions qui ne dépendent que de celles de la sécurité.

– Réitérer notre détermination, en raison des vagues promesses du chef de l’Etat dans son discours, à organiser des marches silencieuses et pacifiques sur toute l’étendue du territoire nationale pour :

Rendre hommage aux victimes des attaques terroristes ;

Manifester notre soutien aux Forces de Défense et notre solidarité aux déplacés internes ;

Protester contre la dégradation de la situation sécuritaire et la mal-gouvernance ambiante dans les dossiers sécuritaires ;

Exiger des mesures urgentes fortes et concrètes du chef de l’Etat en sa « qualité de Chef Suprême des Armées » pour restaurer la confiance et l’espoir qui passent par la démission du Premier ministre et du ministre de la Défense.

– Prendre l’opinion nationale et internationale à témoin sur sa volonté de privilégier la paix et la cohésion nationale dans toutes ses démarches politiques, sans renoncer à l’exercice de ses prérogatives constitutionnelles.

– Le chef de file de l’opposition politique, lance un appel à tous les partis politiques, aux syndicats, aux organisations de la société civile et à tous Burkinabé épris de paix, à une mobilisation massive, les 3 et 4 juillet sur toute l’étendue du territoire national ».

            Pour le MPP, les instigateurs préparent un coup d’Etat

Dans une déclaration parvenue ce mardi 29 juin 2021 à notre rédaction, le MPP invite les populations à ne pas répondre aux appels à manifester de l’opposition politique. Parce que pour le parti : « les visées et les velléités putschistes des instigateurs de pareils mouvements sont évidentes et manifestes ». Lisez !

 

«Le Bureau Exécutif National (BEN), face à la dégradation de la situation sécuritaire dans notre pays, s’est réuni le 26 juin 2021 en session extraordinaire pour apprécier la situation nationale.

Suite à la tragédie de Solhan et à la perte de plusieurs éléments des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), le Parti salue la mémoire des combattants disparus et des victimes civiles, exprime toute sa compassion et présente ses condoléances aux familles affectées ainsi qu’à l’ensemble du peuple burkinabè meurtri. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Parti constate une évolution de la stratégie des terroristes qui s’attaquent de plus en plus aux populations civiles, innocentes pour renforcer la terreur et créer un climat de désarroi dans le but ultime de saper la confiance des populations vis-à-vis de l’Etat.

Dans ce contexte, le Parti salue le message du Chef de l’Etat, Chef Suprême des armées, pour son analyse lucide de la situation et les orientations claires qu’il a donné pour qu’on ne se trompe pas d’ennemis ainsi que son appel aux forces politiques et aux OSC à unir leurs efforts dans un sursaut national pour défendre la mère patrie en danger.

L’urgence sécuritaire recommande de privilégier l’intérêt supérieur de la Nation plus que tout autre considération. Notre pays est victime d’une guerre injuste qui s’est imposée à notre peuple et qui vise à fragiliser la cohésion, le vivre ensemble, in fine, l’unité de la nation burkinabè. La seule réponse digne et responsable doit être celle d’un peuple uni et rassemblé autour de ses valeurs et de son Président.

Aussi, le MPP réaffirme-t-il fortement sa pleine confiance et son entière loyauté au Président du Faso, Son Excellence Roch Marc Christian KABORE et aux institutions démocratiques, républicaines de notre pays. Le parti apporte un soutien sans faille aux efforts et à toutes les actions qui sont entreprises au quotidien, pour réconcilier la nation burkinabè avec elle-même et assurer à terme la paix, la sécurité et un développement durable au profit du plus grand nombre.

Pour le MPP, le dialogue politique, initié par le Président du Faso, conformément à nos valeurs et traditions républicaines est un cadre idéal de concertation et de mutualisation des idées sur des sujets d’intérêt majeur pour notre pays. Pour ce faire, le MPP soutient l’appel du Président du Faso au sens de la responsabilité des uns et des autres et renouvelle sa disponibilité pour poursuivre le dialogue.

Le MPP dénonce fermement et met en garde contre les manœuvres politiciennes qui sous-tendent certaines manifestations dites spontanées. Des agitations pour le moins incongrues et inopportunes, qui, au regard de la situation que vit la patrie, ne sauraient dans aucun cas, constituer une quelconque réponse au terrorisme, bien au contraire. Les visées et les velléités putschistes des instigateurs de pareils mouvements sont évidentes et manifestes.

Le MPP invite les patriotes et les républicains à se démarquer de telles intentions aventuristes et appelle la classe politique responsable et les populations à faire bloc derrière le président du Faso et le gouvernement car c’est dans un sursaut unitaire que les Burkinabè parviendront à mettre fin à l’action néfaste du terrorisme dans notre pays.

Le parti soutient fortement le courage et le sacrifice des Forces de Défenses et de Sécurité (FDS) et des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) dans le combat qu’ils mènent au quotidien pour la survie de notre patrie. Il lance un appel à la mobilisation de l’ensemble de notre peuple pour vaincre le terrorisme ».

Fermer le menu
adipiscing nunc tempus felis eleifend fringilla Praesent sem,