Médias privés : Les difficultés exposées au président du Faso

Le mardi 21 juillet 2020 au Palais de  Kosyam, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience les responsables des organisations professionnelles de la presse privée.

Il y aura une issue favorable dans les semaines à venir

Les responsables des organisations professionnelles de la presse privée ont été reçus en audience par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. C’était en présence du ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémi Dandjinou. Les patrons des différentes faitières de presse sont allés exprimer de vive voix les difficultés rencontrées par leurs entreprises de presse depuis l’avènement de la pandémie de la covid-19 au Burkina Faso. « Quant l’économie de façon globale ne tourne pas, vous vous rendez compte qu’il y a un impact immédiat sur les entreprises de presse. Parce que si une entreprise ne fonctionne pas, ne fait de publicité, c’est compliqué. Et aussi il n’y pas beaucoup de couvertures de publi-reportages. Donc, il y a une bonne partie des recettes des entreprises de presse qui se trouvent compromises du fait de la situation de crise que nous vivons. Nous avons voulu porter ces préoccupations au président du Faso pour solliciter que l’Etat puisse voir dans quelle mesure accompagner les entreprises de presse, pour qu’au sortir de cette pandémie on n’ait pas la majorité qui mette la clé sous le paillasson », a laissé entendre le porte-parole des organisations professionnelles de la presse privée, Boureima Ouédraogo. Selon lui, le Chef de l’Etat a accordé une oreille attentive aux différentes préoccupations du monde de la presse. Il faut noter que ces difficultés tournent autour de l’accès à la publicité et à la couverture médiatique, de l’augmentation de la subvention de l’Etat et le paiement des factures.

Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
Praesent dictum Sed diam id nec Curabitur vel,