Mise en place des délégations spéciales : le processus est suspendu à l’arrondissement 4 de Bobo

Un groupe de leaders d’organisations de la société civile de l’arrondissement 4 de Bobo a manifesté devant la mairie dudit arrondissement ce 14 février 2022. A les entendre, il manquerait de transparence dans le processus de mise en place annoncé de la délégation spéciale dans leur arrondissement.

De leur point de ralliement, dans des zones non-loties de l’arrondissement 4, les manifestants ont battu le pavé jusqu’à leur mairie. Plus de la cinquantaine, sifflets et mégaphone en main, sur des pancartes qu’ils brandissaient on pouvait lire : « Délégation spéciale mouta-mouta, on ne veut pas » ; « Haut-commissaire de Bobo, dégage ». Selon Adama Ouédraogo Secrétaire général de la coordination d’OSC à l’initiative de la manifestation, ce mouvement a pour but de réclamer les places qui « reviennent de droit aux OSC, dans la mise en place des délégations spéciales». Vu qu’une partie non négligeable de l’arrondissement 4 est dans une zone hors lotissement, il serait bien de prendre en compte les ressortissants de ces zones, souhaite Adama Ouédraogo. Après être rentré en contact avec le SG de la mairie de l’arrondissement 4 et le Haut-commissaire du Houet, ces derniers disent avoir appris que la désignation de ces représentants a été confiée à une faitière provinciale. « Une faitière provinciale dont nous ignorons totalement l’existence », regrette-t-il. Logiquement, dit-il, la désignation de ces représentants d’OSC ne devrait pas être confiée à de tierces personnes. Dans la foulée, une délégation des manifestants a été reçue par Souleymane Nabaloum, Secrétaire général de la mairie de l’arrondissement 4. Ce n’est qu’à l’issue de cela que les manifestants ont décidé de se disperser en attendant d’autres informations. Puisqu’il leur a été signifié que le processus de mise en place des délégations spéciales a été suspendu en raison de plusieurs problèmes signalés.

La mise en place des délégations spéciales suspendue

Depuis le début du processus dans l’arrondissement 4, pas mal de plaintes ont été enregistrés, en ce qui concerne surtout la composante OSC, nous confie Souleymane Nabaloum. Quant aux manifestants du jour, ils ont pu exposer leur préoccupation. Et c’est suite à cela que le SG leur a notifié que le processus a été suspendu « au regard des instructions reçues par la hiérarchie». « Nous attendons des instructions qui vont certainement venir encadrer davantage les actions à mener », précise Souleymane Nabaloum. Notons que les forces de l’ordre étaient présentes sur les lieux, notamment la Brigade Anti Criminalité, pour parer à tout débordement.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
quis at tristique dictum Donec eleifend elit. diam Aenean commodo