MPS : «Zida rentrera triomphalement au pays…»

A travers une conférence de presse tenue ce samedi 07 novembre 2020, Harouna Zakané, directeur provincial de campagne, s’est indigné des injustices subies par leur candidat, et présenté les perspectives politiques du MPS pour le bonheur des Burkinabè.

Harouna Zakané, Directeur provincial de campagne pour les élections couplées du 22 novembre dans le Houet

Harouna Zakané et ses camarades, en sont convaincus !  Yacouba Zida est victime de tractations orchestrées par les plus hautes autorités actuelles qui l’empêchent de revenir au Burkina Faso pour battre campagne librement. Qu’à cela ne tienne ! Ses fidèles partisans le feront à sa place et il rentrera triomphalement au pays s’il est élu président du Faso à l’issue du scrutin du 22 novembre prochain. Celui dont la candidature à la magistrature suprême a été validée par le Conseil constitutionnel n’est pas n’importe qui aux yeux de ses militants qui sont convaincus que cette considération est partagée par des millions de Burkinabè qui se reconnaissent en lui et attendent impatiemment son retour ! Mais pour qu’il revienne, il faut que les conditions soient réunies, en particulier que toute menace de le faire arrêter dès sa descente d’avion soit écartée. Car c’est bien ce type de menace qui retient le Général de division hors de son pays natal ! Loin du Burkina Faso, Isaac Zida fait profiter de son savoir et de son expérience en donnant des cours, alors qu’il aurait souhaité se mettre à la disposition de son peuple et de son pays ! Ce n’est pas par crainte qu’il ne vient pas affronter l’adversité, assurent les conférenciers, c’est avant tout par soucis de paix et pour éviter des troubles entre Burkinabè. Yacouba Isaac Aida, rappelle-t-il, a atteint le sommet de la hiérarchie militaire et occupé de très hautes fonctions à la tête du pays des hommes intègres ! On ne peut, estiment-ils, parler de lui en termes de désertion en temps de paix comme s’il était un simple soldat. Parti pour un repos auprès de sa famille après ses responsabilités nationales dans le cadre de la Transition, ”il a été empêché de revenir, ce à quoi il aspire journellement”. Il communique avec ses partisans qui l’ont désigné comme leur candidat, mais la date de son retour qui ne dépend pas de lui reste une énigme. En attendant, les militants sont désolés de son absence mais en comprennent les raisons ! Ils lui conservent toute leur estime et engagement patriotique ! Parlant de Bobo-Dioulasso, ils estiment qu’elle est ”victime de la politique et laissé longtemps pour compte !”. Le rapprochement avec le Général de division est fait en ce sens ! Il faut faire revenir le valeureux Isaac Yacouba Zida pour résoudre ce genre de problème en le portant à la Présidence du Faso le 22 novembre 2020, estiment ses partisans du Houet !

Sibiri SANOU

Fermer le menu
dolor. odio Phasellus quis, Aliquam commodo dapibus vel, amet,