Université Nazi BONI : un voleur de moto et son acolyte de 17 ans aux arrêts

Un individu nommé ici I.B est condamné par le tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso à 2 ans de prison et une amende de 500.000 F CFA, le tout ferme. Jugé le 21 janvier 2022, il a été reconnu coupable de vol de motos des étudiants à l’Université Nazi Boni.

Dans les faits, il ressort que le prévenu était accompagné d’un mineur de 17 ans au moment des faits. En réalité, les deux individus détenaient des clés falsifiées de différentes marques de motos. Leur mode opératoire consistait à cibler l’UNB au moment où les étudiants sont en plein cours (aux environs de 11h). Dès que les deux individus arrivent dans la cour de l’université, ils tentent d’ouvrir avec les clés, toute moto qui s’y trouve. Si une clé arrive à débloquer une moto, alors ils disparaissent avec ladite moto. Selon un adage africain : « Tous les jours pour le voleur et un jour pour le propriétaire ».

C’est à la date du 12 décembre 2021, qu’une enquête de la brigade ville de gendarmerie de Bobo-Dioulasso a permis d’interpeller les deux individus. Ils ont reconnu les faits qui leur sont reprochés. Le prévenu majeur affirme à la barre : « Nous avons volé au total 3 motos à l’université de Nasso. Comme nous n’avons pas de moyens de déplacement, c’est pourquoi nous avons volé ces motos pour faire nos courses ».

Dans ses réquisitions, le parquet a estimé que ces faits sont graves, car un moyen de déplacement coûte cher pour un étudiant. Car c’est à l’aide de ces engins qu’il arrive à se déplacer jusqu’à Nasso pour suivre les cours. Alors, le parquet demande au tribunal de maintenir le prévenu dans les liens de la prévention et le condamner à 2 ans de prison et une amende de 500.000 F CFA, le tout ferme. Le tribunal a suivi le parquet, en condamnant le prévenu à 2 ans de prison et à l’amende de 500.000 F CFA. Le mineur en question a été déjà jugé et condamné par le juge des enfants.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
pulvinar Praesent risus. sit dolor venenatis sem, nec massa consectetur Sed