Occupation anarchique de l’espace : L’action salutaire de la police municipale de Bobo

En ce mois de septembre 2021, des hommes de Seydou Coulibaly, commandant la police municipale de Bobo-Dioulasso, sont sur le terrain en ville. Leur mission, mettre de l’ordre dans l’occupation de l’espace. Quand on sait que l’occupation anarchique est un défaut qui est presque général dans cette cité de Sya, on ne peut que saluer cette action de la police municipale. Après des actions de sensibilisation, dont la semaine de la mobilité urbaine, initiative de la police municipale, il était vraiment temps de passer à la phase répressive. Certaines rues mitoyennes au marché central de Bobo-Dioulasso sont presque barrées à cause de cette occupation anarchique. Des conducteurs garent leurs gros camions comme bon leur semble. Des marchands ambulants, ou des étalagistes occupent les rues sans se soucier des autres usagers. Les rues du Dr Cremer et Sidiki Barré Sanou en sont des illustrations parfaites. Si aujourd’hui, la police municipale prend le terreau par les cornes en mettant de l’ordre dans certaines rues et  places publiques, c’est le lieu de reconnaitre cette action salutaire.

« L’habitude est une seconde nature », dit-on. C’est pourquoi, il serait plus intéressant que la police puisse faire un suivi de son travail. Sinon, les mêmes occupants déguerpis où déplacés dans des endroits reviendraient y semer la « merde ».  Un suivi, pourquoi pas avec la répression s’il le faut, aideraient à rétablir l’ordre dans plusieurs endroits de la ville. Il suffit que la police soit présente sur le terrain pendant un temps donné. Comme ce fut le cas ce dimanche qui est normalement un jour de repos, en dehors des cas de garde ou de récusation. Bravo à la police municipale de façon générale et particulièrement au maire et au commandant de la police municipale.

Souro DAO

Fermer le menu
Aenean dolor libero dolor. id neque. risus. amet, felis id ante.