Opérations immobilières à l’arrondissement 4 : Bakoné engage la guerre contre les promoteurs indélicats

Le maire de l’arrondissement 4 de Bobo-Dioulasso, Bakoné Millogo a procédé vendredi 04 septembre 2020 au lancement de l’opération d’arrachage de bornes au secteur 33. Le site en question a été délimité de façon illégale par une société immobilière non reconnue par l’autorité.  

Le maire Bakoné Millogo procédant au déterrement de bornes sur le site illégalement acquis au secteur 33

L’arrondissement 4 de Bobo-Dioulasso déclenche la guerre contre les sociétés immobilières qui agissent illégalement sur son ressort territorial. Dans le viseur du maire, le secteur 33.  Sur une espace à perte de vue qu’elle a délimité à proximité de la zone non lotie, une société immobilière aurait eu l’ingénieuse idée d’implanter des bornes et procédé à la vente de parcelles à des tierces personnes. Le coût d’une parcelle varie entre 3,5 et 4 millions de F CFA. Ce 04 septembre, en compagnie d’éléments de la police municipale, Bakoné Millogo s’est personnellement rendu sur le site pour arracher les bornes et intimer l’arrêt immédiat des travaux sur les chantiers en cours. Pour lui, il s’agit purement et simplement d’une vaste escroquerie de la population car la société immobilière qui a aménagé le site n’est pas en règle vis à vis de la loi foncière. Non seulement elle n’a reçu l’onction des propriétaires terriens mais aussi en aucun moment ses services n’ont délivré un document autorisant ladite société à effectuer des aménagements fonciers dans l’arrondissement. « C’est l’occasion pour nous d’appeler la population à la vigilance. La Covid-19 a impacté sérieusement le secteur économique. En plus s’il faut se laisser berner par ces promoteurs immobiliers non en règle, c’est une énorme perte. Je rappelle à la population qu’il n’y a qu’une seule société immobilière immobilier reconnue à l’arrondissement 4; il s’agit de la société Bo solide », informe le maire Bakoné. Toutefois, il met en garde le promoteur indélicat. « Si d’aventure nous apprenons que le promoteur est revenu implanter des bornes sur le site, nous allons engager une opération plus solide. Et il n’est pas exclu que l’intéressé soit mis aux arrêts et traduit devant les juridictions compétentes », a-t-il tonné. Une opération d’arrachage de bornes a aussi été menée au secteur 31 où des superficies ont été illégalement bornées et vendues à coût de millions de FCFA. Selon des sources concordantes, il s’agirait de l’œuvre de la même société immobilière.

Ousmane TRAORE

Fermer le menu
consequat. id felis justo quis, risus nunc quis Praesent tristique