Orodara/ Kénédougou: la Gouverneure au contact des forces vives de la province

La gouverneure de la région des Hauts-Bassins, Mariama Konaté/Gnanou, a effectué une visite d’échanges avec les forces vives de la province du Kénédougou, ce Lundi 15 janvier 2024. Première du genre depuis sa nomination à la tête de la région, cette tournée a pour but de toucher des doigts les réalités quotidiennes des Kénédougoulais.

C’est la salle de fêtes de la mairie de Orodara qui a servi de cadre à ces échanges. Dans un premier temps, Saïdou Sakira, Haut-commissaire de la province du Kénédougou, a souhaité la bienvenue à son illustre hôte du jour. Ensuite, il a égrené les potentialités économiques de la province qui, malheureusement, fait face à beaucoup de défis entravant son développement. À sa suite, Mariama Konaté/Gnanou, Gouverneure des Hauts-Bassins, a prononcé son discours introductif dans lequel elle a invité à plus de résilience tout en invitant les forces de la province du Kénédougou à s’approprier les priorités du chef de l’État, le Président Ibrahim Traoré. Ces priorités, faut-il le rappeler, sont entre autres : la reconquête de l’intégrité territoriale de notre pays ; l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire ; la lutte contre la corruption sous toutes ses formes et le développement socioéconomique de notre pays. C’est en ce sens que la Gouverneure des Hauts-Bassins a demandé le soutien des filles et fils de la province du Kénédougou à l’accompagner dans sa noble mission à lui assignée par les autorités de la transition.
À l’issue de ces discours, les échanges ont porté sur les préoccupations actuelles de la population de la province du Kénédougou. Des interventions, l’on retient essentiellement des défis majeurs qui impactent négativement le développement socioéconomique de la province : l’insécurité dans la partie Nord du Kénédougou, l’axe routier Bobo-Orodara frontière du Mali, la fragilité de la cohésion sociale et la non fonctionnalité des services de santé dans certaines localités, etc…
À toutes ces préoccupations, la Gouverneure de la région des Hauts-Bassins a rassuré l’assistance que ces défis sont pris en compte dans le programme de la transition. Le bitumage sera effectif jusqu’à la frontière du Mali, a laissé entendre le Directeur régional des infrastructures et du désenclavement des Hauts-Bassins.
En marge de ces échanges, la gouverneure a mis à profit son séjour Orodara pour rendre visite aux autorités religieuses et coutumières, au palais de justice de Orodara, à la Maison de l’enfance André Dupont. Elle a terminé son périple par la visite à l’usine Babali.

Djibrilou DIALLO/ Orodara

Fermer le menu
risus. vulputate, Lorem ipsum mattis libero in dictum quis lectus nunc Sed