Planification familiale / Santé sexuelle reproductive : The Challenge Initiative accompagne la ville de Bobo-Dioulasso

Du 3 au 7 août 2020, la mairie de Bobo avec l’appui de The Challenge Initiative (TCI) organise un atelier de diagnostic rapide des besoins et d’élaboration du plan d’action du programme intégré de planning familial/santé sexuelle reproductive des adolescents-jeunes (PF/SSRAJ) à Bobo-Dioulasso.

Vue des participants à l’atelier

La ville de Bobo-Dioulasso est l’heureuse bénéficiaire de l’appui de TCI. L’objectif de TCI est d’intensifier les programmes efficaces de planification familiale conduisant à une utilisation accrue des méthodes modernes de contraception chez les femmes en âge de procréer dans les zones urbaines pauvres. TCI met davantage l’accent sur les jeunes mariés et non mariés et les parents pour la première fois, âgés de 15 à 24 ans. A cet effet, il accompagne les villes de Ouagadougou et de Koudougou qui profitent déjà du projet. C’est maintenant le tour de la ville aux silures sacrés qui vient d’en bénéficier. Pour sa mise en œuvre, les acteurs de la commune et leurs partenaires dans le domaine de la PF/SSRAJ sont réunis du 3 au 7 août 2020, pour faire l’état des lieux à travers les présentations et le diagnostic rapide des besoins en PF/SSRAJ qui sera assorti d’un plan d’actions. Plus de 20 personnes issues de la Direction de la santé de la famille, de la direction régionale des Hauts-Bassins, des districts sanitaires de Do et Dafra, de la mairie, de l’OOAS, les représentants des ONG et associations, de TCI Burkina Faso et de l’Afrique de l’Ouest Francophone (TCI-AOF) et bien d’autres acteurs de la santé.

L’atelier se déroulera sous forme d’exposés suivis de travaux de groupes. Les thèmes à développer sont entre autres, la présentation de TCI Afrique de l’Ouest francophone, la présentation de la ville de Bobo-Dioulasso (situation géographique, découpage en arrondissement, organisation administrative, services déconcentrés et/ou décentralisés…). Au cours de l’atelier, les participants doivent pouvoir faire une analyse du contexte administratif, socio-démographique et sanitaire de la ville de Bobo-Dioulasso ; les activités du projet PF/SSRAJ de la ville identifiées ; le plan d’action budgétisé… La gestionnaire Programme pays par intérim de TCI-Burkina Faso, Lamoussa Georgette Zerbo/ Nikiéma est présente à cet atelier pour s’assurer du bon déroulement des travaux. Car dit-elle, “du bon suivi du programme, dépendra sa pérennité. Si le projet est bien conduit, l’accompagnement de TCI sera renouvelé. Puisque nous avons l’accompagnement de la Fondation Bill et Mélinda Gâte jusqu’en 2024 ». Ardiouma Sanou, directeur de l’action sanitaire de la commune de Bobo-Dioulasso et Madeleine Konaté / Boni, 2ème adjointe au maire sont confiants quant à la bonne conduite du projet. D’ailleurs, c’est suite à l’expérience acquise dans le domaine d’action du projet que la ville en a bénéficié. Les deux personnalités remerciant le projet et les acteurs venus de la DSF et de Koudougou, ont invité les participants à faire de l’atelier une vraie école d’apprentissage pour mieux s’approprier le projet et faire en sorte qu’au sortir de l’atelier, ils puissent disposer d’un plan d’actions budgétisé sur la PF/SSRAJ.

Souro DAO

Fermer le menu
id sem, sit diam vel, Praesent