Politique : Sango et son Paren tissent leur toile à Bobo-Dioulasso

Abdoul Karim Sango a séjourné à Bobo-Dioulasso en fin de semaine dernière. Où il a entre autres activités, procédé à l’élection et à la mise en place du bureau provisoire de la section provinciale de son parti, le Parti pour la renaissance (PAREN).

Abdoul Karim Sango, le président du Parti pour la renaissance (PAREN) ne chôme pas après son élection à la tête du parti en mai dernier à l’issue d’un congrès extraordinaire dont le thème était de « refonder le Burkinabè nouveau sur le socle du développement endogène ». Depuis, le président du parti a pris son bâton de pèlerin et sillonne le Burkina Faso pour faire revivre le parti du fondateur Laurent Bado.

En effet, à Bobo-Dioulasso  Abdoul Karim Sango a présenté la doctrine politique du PAREN bâti sur la nécessité de faire un recours à nos valeurs endogènes au plan culturel pour amorcer le développement de notre pays. Ce fut également l’occasion pour lui d’annoncer la grande conférence qui aura lieu le 12 août sur le financement endogène du développement. Un plan de formation sera établi pour renforcer les capacités de tous les responsables du parti partout où ils se trouvent afin de leur permettre d’apporter la bonne nouvelle de la renaissance culturelle aux différentes populations du Burkina.

Le président du parti a saisi l’occasion pour inviter les militants à se départir des schémas de facilité. Seules les idées peuvent développer le Burkina. Au cours de son exposé, Abdoul Karim Sango est revenu sur la proposition de réforme du système démocratique burkinabè qui devait à terme, permettre d’organiser des élections moins coûteuses. Ce qui permet de disposer de plus de ressources pour faire face aux réelles préoccupations des populations dont l’agriculture qui devrait être modernisée en mettant à la disposition de chaque village un tracteur géré dans le cadre des coopératives. La question de l’industrialisation a été aussi abordée.

C’est ainsi que le président du PAREN a proposé la mobilisation des ressources internes par le biais de l’actionnariat populaire en vue de l’exploitation de l’or au profit du peuple. Car la constitution dispose que les richesses nationales appartiennent au peuple et doivent être exploitées à son seul profit.

Aussi, pour l’orateur du jour “il n’est pas normal de continuer de laisser les mines exclusivement aux mains des sociétés étrangères”. À tout cela, les militants ont dit avoir été convaincus, mais souhaitent plus d’espace de ce genre pour mieux comprendre les idées du PAREN afin de mieux les diffuser. Les membres du bureau provincial ont eu pour mission d’installer le parti dans tous les arrondissements, communes, secteurs, villages de la province du Houet.

Composition du bureau

Chef de province : YE  Blaise

Responsable à l’organisation : NABALOUM Blaise

Responsable adjoint à l’organisation : DOLY  Simplice

Mobilisation : KIENOU Souleymane

Mobilisation adjoint : NOMBRE Omar

Communication : YAMEOGO Arnaud

PANPANI Prosper

Responsables des femmes et son adjointe :

SANOU Aicha

YAMEOGO Diane

Trésorière : DOUMBIA Bintou

Chargés des étudiants et son adjointe : CONOMBO Faïçall

OUATTARA Suzanne (et trésorière adjointe)

Chargés des élèves : ZONGO Issouf

Coulibaly Abdoulaye

Secteur informel : COULIBALY Guillaume

 

Dénis Dafranius SANOU

Fermer le menu
vulputate, elementum Phasellus mattis dapibus non lectus