Présidentielle 2020 : La désillusion politique du Docteur Claude Aimé Tassembédo

Candidat indépendant à la présidentielle 2020, Aimé Claude Tassembédo a débuté sa campagne par une conférence de presse ce vendredi 31 octobre à la maison de la culture Mgr Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso. Il dit être venu à la politique parce que déçu et désillusionné par la classe dirigeante actuelle et entend conquérir le cœur des électeurs au lieu d’acheter leurs consciences.

Le candidat indépendant à la présidentielle, Aimé Claude Tassembédo

C’est sous le slogan ” La révolution politique en marche ” que Docteur Aimé Claude Tassembédo, candidat indépendant, a lancé sa campagne vendredi dernier à Bobo-Dioulasso. Le candidat Tassembédo ne se veut d’aucun bord politique existant actuellement sur la scène politique nationale. Ni de la majorité, ni de l’opposition, ni des ”non-alignés”. Son engagement en politique, affirme t-il, lui a été inspiré par la grande désillusion qui a suivie l’insurrection populaire, dont on a beaucoup attendu sans voir de changement notable. Pour lui les choses se sont empirées qu’avant. Et quand le pays pleure, tout le monde doit répondre estime-t-il. D’où sa candidature à cette présidentielle. Prenant ainsi ses responsabilités, il entend entre autres, mettre fin à la gabegie et à la malgouvernace s’il est élu président. Avec lui, ce sera selon ses dires, la méritocratie et la gouvernance vertueuse. Agé de 53 ans et soucieux de l’avenir de son pays, Docteur Claude Aimé Tassembédo est consultant international, expert en audit organisationnel et gestion des ressources humaines. Son audit de la situation actuelle du pays le fonde a affirmer qu’ «en ce moment crucial de notre histoire, nous sommes déterminés à unir toutes les forces démocratiques et citoyennes dans le but d’être une alternative au régime en place. De ce fait, nous nous inscrivons dans le processus et idéaux de la Révolution démocratique et populaire de 1983 et de l’insurrection citoyenne de 2014». Sa vision va dans le sens de ces deux grandes dates historiques: «Restaurer la grandeur et la dignité du Faso, en renouant avec les valeurs traditionnelles d’intégrité et de travail dans la discipline». Parlant un langage vrai à travers les principaux canaux de communications accessibles actuellement au peuple en général et en particulier aux jeunes et aux femmes, il espère ainsi conquérir leur cœur et leur raison, au lieu d’acheter leurs consciences par des billets de banques et des gadgets.

Sibiri SANOU

Fermer le menu
elit. porta. accumsan venenatis commodo nec non in