Processus de réconciliation : Les Nations-Unies encouragent Roch à poursuivre

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience le 9 mars 2021, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas.

Mohamed Ibn Chambas (gauche) déclare être convaincu que le président Kaboré continuera le travail d’arrache pied pour un Burkina uni et stable

En fin de mandat, le représentant du Secrétaire générale (SG) des Nations-Unies pour l’Afrique et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas est venu traduire sa gratitude au président du Faso, pour sa disponibilité et son engagement qui ont permis un partenariat de qualité entre le Burkina Faso et les Nations-Unies. C’était l’occasion aussi pour lui, d’apprécier l’organisation des élections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre 2029. Qui se sont déroulées sans embûche et dont les résultats ont été acceptés par les Burkinabè faisant ainsi du pays un exemple de démocratie dans la sous-région. « Je rends hommage au président du Faso pour son leadership lors du processus électoral de 2020, qui a confirmé la progression du Burkina Faso vers la consolidation de l’État de droit », a déclaré le représentant spécial du SG des Nations-Unies pour l’Afrique et le Sahel. Par ailleurs, il encourage le président du Faso à poursuivre son engagement en faveur de la réconciliation nationale et le renforcement de la cohésion sociale. Car, «  la réconciliation nationale est primordiale pour que le peuple puisse vivre dans la paix et dans la proximité », a-t-il précisé.

Awa Cécile BANGARE

Fermer le menu
amet, consectetur Donec Praesent quis Sed vulputate, ipsum dolor ut