Production du coton : A la recherche des bonnes pratiques de gestion du crédit agricole

La maitrise du crédit agricole est un facteur important pour l’accroissement de la production cotonnière et le bien-être des producteurs. Aussi, avec le renchérissement continu du prix des intrants agricoles constaté ces dernières années et les difficultés d’obtenir les subventions de l’État en raison des problèmes que connait notre pays, il est devenu indispensable de renouer avec les bonnes pratiques de gestion interne des GPC pour ne pas compromettre leur viabilité et partant la production cotonnière du Burkina Faso. C’est ce qui a justifié la tenue du 7 au 8 septembre 2023 de l’atelier sur la tenue du cahier de gestion.

Il a regroupé toutes les parties prenantes au financement et à la gestion du crédit agricole (SOFITEX, UNPCB, structures de financement et tout autre structure intervenant dans l’octroi et la gestion du crédit). Au cours de cette rencontre de concertation, les participants ont, d’une part, fait le bilan de l’utilisation des outils de gestion mis en place (2006-2007 à 2022-2023) et d’autre part, apporté les ajustements nécessaires matérialisés par un guide de tenue des cahiers de gestion pour une maitrise du crédit et de l’endettement sur le terrain. Prenant la parole au nom du Président du Conseil d’administration de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB), Monsieur BAMBA Tahirou a salué la tenue de cette rencontre qu’il a jugée très « importante » parce qu’elle regroupe tous les acteurs. « Comment mettre en place le crédit ; à qui on l’octroi et qui le rembourse », s’est-il interrogé puis de conclure : « quand on ne maitrise pas ces trois éléments, on plombe la production cotonnière ».

Après avoir rappelé les différentes étapes de mise en place des cahiers de gestion comme outils de gestion des crédits (des Groupements villageois aux actuelles Sociétés coopératives de producteurs de coton), Monsieur NAKANNABO Marc, Directeur des Systèmes d’Informations assurant l’intérim du Directeur Général Adjoint, a souhaité que de cette rencontre sortent des « conclusions qui permettront une bonne maitrise du crédit agricole », un élément très déterminant dans la production du coton. Le mot d’ouverture de l’atelier a été prononcé par Monsieur Boubacar Sidiki Babilé SEYE, Directeur Général de SOFITEX.

« Le cahier de gestion date de plusieurs années, mais sa mise en œuvre n’a pas toujours été concluante. Mon souhait est que cet atelier puisse apporter des changements significatifs pour en faire un véritable outil de travail », a dit le Directeur général. Car, a-t-il ajouté « il nous faut nécessairement trouver une solution à l’endettement qui constitue un fléau et un puissant facteur de démobilisation des producteurs ». C’est pourquoi, Monsieur le Directeur Général a exhorté les participants « à faire en sorte que de cet atelier sortent de très belles résolutions et des recommandations afin de tendre vers l’excellence dans la tenue des cahiers de gestion ». Pour ce faire, il a invité tous les acteurs impliqués dans le crédit agricole à participer activement aux travaux. Après avoir félicité tous ceux qui ont travaillé pour la tenue effective de cet atelier (notamment la Direction du crédit agricole dirigée par Monsieur DIE Zéphirin), il a prévenu qu’un bilan sera fait l’année prochaine de la mise en œuvre sur le terrain des conclusions de cet atelier afin « de s’assurer que tout ce qui a été décidé a été suivi d’effets et de corriger les difficultés qui auraient été rencontrées».

DCRPP/SOFITEX


Les participants remercient, recommandent et s’engagent

A l’issue de l’atelier sur la tenue du cahier de gestion les participants ont formulé une motion de remerciement à l’endroit du Directeur Général de la SOFITEX, ont fait des recommandations et ont pris un engagement.

Motion de remerciement

Les participants à l’atelier sur la tenue du Cahier de Gestion ont vivement remercié Monsieur le Directeur Général de la SOFITEX, pour son leadership et sa clairvoyance pour avoir permis la tenue de cet atelier» et la mise à la disposition des différentes commodités pour la réussite des travaux.

Recommandations

Pour ce qui est des recommandations, les participants ont sollicité la dotation des agents d’appui conseil en matériels informatiques adéquats. Il a ensuite recommandé l’organisation d’un atelier sur la gestion individuelle des flux d’informations des producteurs. Enfin, ils ont recommandé la tenue d’un atelier bilan après un an de mise en œuvre des présentes recommandations.

Engagement

Les agents d’appui conseil participant à l’atelier sur la tenue du Cahier de Gestion tenu ont pris l’engagement de collecter des données de qualité aux échéances prévues conformément au guide de tenue du Cahier de Gestion.

Fait à Bobo-Dioulasso le 08 septembre 2023

Les participants