Projection cinématographique : Les bobolais découvrent ‘‘Sira’’ d’Apolline Traoré

La toute première projection du long métrage de la réalisatrice Apolline Traoré, ‘‘Sira’’, a eu lieu juste après la cérémonie officielle de lancement du FESPACO 2023 à Bobo, le 11 mars 2023. 120 minutes durant, les cinéphiles bobolais sont restés captivés par l’histoire de Sira.

L’histoire de Sira commence dans un désert. Leur caravane tente de le traverser et c’est là qu’ils tombent sur des hommes armés. Tous les hommes sont tués. Sira est enlevée, violée puis relâchée dans le désert. C’est en essayant de le quitter, cette fois-ci seule, qu’elle découvre le camp des hommes armés qui les ont attaqués, où vivait également son violeur. Aidée par un infiltré des forces de défenses et de sécurité dans le camp des terroristes, Sira mettra tout en œuvre pour rayer ledit camp de la surface de la terre avec tous ceux qui y vivaient encore. Un autre groupe qui projetait une attaque fut arrêté en cours de route par les soldats. Le film est plein d’émotion. Il relate la situation actuelle que vit le Burkina Faso à cause du terrorisme et à voir la réaction des cinéphiles, c’est ce qui les a marqués le plus. Un bon film, s’accorderont-ils à dire. Nafissatou Cissé, alias Sira, l’actrice principale était présente à la maison de la culture pour la projection du film. Elle affirme que ça n’a vraiment pas été facile, vu que c’était son tout premier rôle en tant qu’actrice. Et il fallait tout un travail pour arriver à penser à ressentir les émotions comme ce personnage, dit-elle. Notons que ‘‘Sira’’ était en lice pour la conquête de l’Étalon d’or de Yennenga. Il s’en sortira finalement avec l’Étalon d’argent.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
odio libero at massa Aenean fringilla mattis nec leo amet,