Réconciliation nationale : Yago et Zerbo veulent donner une assise populaire

Les membres du Comité de réflexion et d’action pour la réconciliation et la paix (CRARP) ont procédé au lancement officiel de leurs activités au cours d’une conférence de presse, le samedi 20 mars 2021 à Ouagadougou.

« Nous nous sommes déjà réconciliés », a noté Alpha Yago

Après le double scrutin du 22 novembre 2020, le président sortant, Roch Marc Christian Kaboré a été réélu au premier tour. L’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) est créditée de 102  députés. Ce score permet à la majorité présidentielle de dérouler son programme politique. Et le 6 mars dernier, le nouveau chef de file de l’opposition politique, Eddie Komboïgo a été installé dans ses fonctions. Il faut noter que cet épisode créé les conditions pour que le jeu politique puisse se dérouler dans un contexte apaisé, civilisé et républicain. C’est dans ce contexte qu’un groupe de citoyens, soucieux de la marche de leur pays, s’est retrouvé pour échanger sur la vie de la nation et partager leurs préoccupations. A la lumière de leurs échanges, l’évidence est que la réconciliation nationale est une priorité. Il est apparu donc nécessaire à ce groupe de créer un cadre de concertation. Ce qui a abouti à la mise en place du Comité de réflexion et d’action pour la réconciliation et l’a paix (CRARP). Un travail méticuleux a été fait pour impliquer tout le monde sans discrimination. Ce comité est composé entre autres de Karim Ouédraogo du MPP, Moussa Zerbo de l’UPC, Alpha Yago du CDP, Hervé Ouattara du MPS. L’objectif du comité est promouvoir la réconciliation nationale auprès des autorités politiques, coutumières et religieuses à travers des activités socioculturelles et sportives, et donner une assise populaire à la réconciliation nationale. Les membres du comité vont entre autres rencontrer les associations des victimes, initier des rencontres auprès des autorités politiques, coutumières et religieuses, faire en sorte que la jeunesse s’approprie la question de la réconciliation nationale. Ils vont aussi identifier des points focaux par provinces et régions, initier une caravane, des concerts et des soirées humoristiques sur la réconciliation nationale. «Il s’agit pour nous de faire la réconciliation par l’exemple. Nous nous sommes déjà réconciliés. La vraie réconciliation, c’est celle qui se fait à la base avec la base. Le comité est ouvert aux citoyens», a indiqué le porte-parole, Alpha Yago.

Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
odio ipsum Sed id, sit consectetur elit. tempus mattis felis eget dictum