Région des Hauts-Bassins : Mariama Konaté/Gnanou, première femme Gouverneure, a pris fonction

Colonel Moussa Diallo passe le témoin à Mariama Konaté/Gnanou

Mariama Konté/Gnanou a pris fonction ce 12 octobre 2023 en qualité de Gouverneure de la région des Hauts-Bassins, lors d’une cérémonie à cet effet, dans l’enceinte du gouvernorat de Bobo-Dioulasso. Elle a été installée par Émile Zerbo, ministre en charge de l’administration territoriale et remplace à ce poste le Colonel Moussa Diallo.

Mariama Konaté/Gnanou est la nouvelle Gouverneure des Hauts-Bassins. Elle est la première femme à occuper ce poste dans cette région. Poste qui, précédemment était occupé par le Colonel Moussa Diallo qui y a passé une année, sept mois et dix-huit jours. Durant cette cérémonie, tour à tour, le représentant des personnels du gouvernorat, du conseil régional des Hauts-Bassins, des Hommes d’affaires et des corps constitués ont souhaité bon vent à la nouvelle Gouverneure. Mais avant, ces derniers ont salué la tâche abattue par le Gouverneur sortant, colonel Moussa Diallo. A ce propos l’ancien locataire du gouvernorat de Bobo n’a pas souhaité dresser un bilan complet de son passage à la tête de la région des Hauts-Bassins. Mais il a cependant énuméré quelques acquis au titre du Gouvernorat et du conseil régional des Hauts-Bassins sous son magister. Au nombre desquels on peut retenir le renforcement du dialogue avec toutes les forces vices de la région. La résidence du gouverneur, les bureaux ainsi que l’appâtâmes du gouvernorat ont été réfectionnés entre autres. Colonel Moussa Diallo a exprimé toute sa reconnaissance à la population des Hauts-Bassins pour l’honneur fait à sa personne. Il n’a pas tari d’éloge à l’endroit de sa remplaçante qui a été l’une de ses plus proches collaborateurs, puisqu’elle était jusque-là, secrétaire générale des Hauts-Bassins. Pour lui, cette nomination n’est point le fruit du hasard. Mariama Konaté/Gnanou quant à elle n’ignore pas la lourdeur de la tâche à lui confié. Elle affirme que tout comme son prédécesseur, aucune prise à la légère ne sera envisagée. Elle se dit donc disponible et engagée à mettre en œuvre la politique du gouvernement dans cette partie du Burkina Faso. « J’ai foi en cette mission », clame la nouvelle Gouverneure, et s’engage un fois de plus à l’accomplir avec loyauté et dignité, sans toutefois omettre les difficultés.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Aymeric KANI

Fermer le menu
velit, ipsum nunc ut id mattis nec