Rencontre gouvernement-acteurs de la communication : Les patrons de presse des Hauts-Bassins accordent leur violon

En prélude à la première session du cadre d’échanges entre le président du Faso et les acteurs de la presse et de la communication, les responsables dans ce domaine dans les Hauts-Bassins étaient en conclave, le 23 juillet 2021, à la Direction régionale de la communication des Hauts-Bassins. L’objectif est de recueillir les préoccupations des médias de la région.

Ces préoccupations, comme l’a souligné Marguerite Blegna, Directrice régionale de la communication des Hauts-Bassins, seront hiérarchisées, afin d’être soumises au président du Faso lors d’une rencontre courant octobre 2021. Pour recenser ces préoccupations, les participants à la rencontre ont été répartis en deux groupes pour des travaux de groupes, puis en plénière. A l’issue des travaux, se sont accordés sur des préoccupations à soumettre au Chef de l’Etat burkinabè.

Il s’agit entre autres de l’instauration d’un prélèvement obligatoire de 15% au profit des médias bénéficiaires de subvention en région et de revoir à la baisse le taux d’intérêt aux conditions d’accès au FAPP en passant de 1,5% à 0,4% hors taxe.

Ces acteurs de presse des Hauts-Bassins veulent également le lancement dès 2022 d’un appel à candidatures pour l’octroi de prêt réservé exclusivement aux médias dans ladite région en plus de la création de la centrale d’achat subventionnée des intrants et matériels des médias.

Les différentes préoccupations des médias des Hauts-Bassins seront exposées devant le président du Faso, Roch Kaboré, par une délégation avec à sa tête, Mountamou Kani, Directeur de publication de L’Express du Faso, quotidien d’information édité à Bobo-Dioulasso.

Notons que c’est en sa séance du mercredi 24 février 2021, que le Conseil des ministres a marqué son accord pour la création d’un cadre annuel d’échanges entre le président du Faso et les acteurs des médias et de la communication. A travers ce cadre, le gouvernement veut être plus attentif aux préoccupations de ces acteurs afin de leur permettre de jouer pleinement leur partition avec responsabilité et professionnalisme dans les actions de développement du pays.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
non dolor. eleifend Donec sit luctus venenatis,