Rentrée scolaire et académique 2023-2024 : Adjima, André et Ousmane sonnent la cloche à Koudougou

Le ministre en charge de l’Education nationale et celui chargé des Enseignements supérieurs ainsi que le président de l’Assemblée législative de Transition, ont procédé ce 02 octobre 2023, au lancement officiel de la rentrée scolaire et académique 2023-2024. Le top de départ a été donné au Lycée provincial de Koudougou dans le Centre- Ouest.

Quelques coups de cloche retentissent ce 02 octobre 2023 dans la cour du lycée provincial de Koudougou. A la manœuvre, Pr Adjima Thiombiano, ministre chargé des Enseignements supérieurs, celui de l’Education nationale, André Joseph Ouédraogo et Dr Ousmane Bougouma, président de l’Assemblée législative de Transition. Ainsi, la rentrée scolaire et académique 2023-2024 vient d’être lancée. Dr Bougouma a profité de l’occasion pour saluer les acteurs de la communauté éducative. Cette rentrée, dit-il est placée sous le signe de la résilience et une éducation «qui travaille pour la paix». Mention spéciale aux enseignants surtout, à l’entendre. Car avec la reconquête de certaines parties du territoire national, ces derniers sont appelés à rejoindre leur poste et à contribuer à faire reculer l’ignorance, l’intolérance et surtout apporter la lumière et l’espoir.

Des pincements au cœur à cause de toutes ces écoles fermées

Le représentant des élèves se dit heureux de la reprise des activités, mais avec un pincement au cœur, à cause de toute ces écoles fermées du fait de l’insécurité. Il regrette ainsi que des milliers de leurs camarades soient privés de leur droit à l’éducation à cause de cette situation. Son souhait est que ces derniers reprennent au plus vite le chemin de l’école car «chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne», se convainc-t-il. Fayçal Da a trouvé en cette tribune une aubaine pour lancer un cri de cœur à l’endroit des autorités. Il veut une meilleure condition d’apprentissage dans le domaine de l’éducation à tous les niveaux. Au nom de tous ses camarades, Fayçal Da a pris l’engagement de travailler avec abnégation dans la discipline, le civisme, le respect des parents, des enseignants et de l’autorité.

Des résultats engrangés malgré tout

Durant son adresse à cette cérémonie de lancement officiel de la rentrée scolaire et académique, Joseph André Ouédraogo a reconnu que les activités de ce genre son un tremplin pour faire le bilan de l’année écoulée et de dégager les perspectives pour la nouvelle année. A ce propos, à la date du 31 mai 2023, six mille cent quarante-neuf structures éducatives étaient fermées, annonce le chef du département de l’éducation nationale. A l’entendre, face à cette situation son département avec l’appui des partenaires à déployé des efforts qui ont permis de réinscrire deux cent soixante-dix-sept mille cinq-cent-vingt-un élèves dans les établissements d’accueil. Aussi grâce aux FDS, VDP et à la communauté éducative, cinq cent trente-neuf structures éducatives sont rouvertes à ce jour avec un total de cent-vingt-un mille six cent quarante-trois élèves qui retrouvent le chemin des classes. Il poursuit en disant que les bacheliers de la session normale de 2023 au nombre de cinquante un mil cent-trente-neuf sont orientés dans les universités et centres universitaires du pays. Se référant à ses propos, des efforts sont vraiment consentis pour permettre à l’éducation nationale d’être au meilleur de son niveau.

Environ 4000 000 d’élèves sur le chemin de l’école

Pour cette année scolaire 2023-2024, ce sont près de 4 000 000 d’élèves qui reprennent le chemin de l’école. A tous ces élèves et étudiants, le ministre chargé de l’éducation nation les a exhorté à mesurer les efforts de l’Etat, à prendre en compte le sacrifice de leurs parents, l’engagement de leurs enseignants et le contexte difficile dans lequel se trouve le pays. Tout ceci pour que ces apprenants puissent mériter l’espoir que la Nation porte en eux.

Relever aux côtés des autorités les défis de cette rentrée

Tiemoko Ouaro, représentant les parents d’élèves a tout d’abord souhaité la bienvenue aux autorités présentes, avant de prendre l’engagement à relever à leurs côtés les défis de cette rentrée, comme le port de la tenue scolaire en Faso Danfani. Il n’a pas manqué de signaler cependant qu’à chaque rentrée scolaire, eux, parents d’élèves font face aussi à des défis. Il s’agit du problème de place, le payement de la scolarité, le problème de moyen de déplacement, les fournitures scolaires entre autres. Tiemoko Ouaro dit que mais «on y fait face avec courage et dignité». La présente cérémonie était placée sous le thème : «contribution de la communauté éducative à la culture de la paix, de la citoyenneté et de la cohésion sociale». Elle a connu la présence des premières autorités des départements de l’éducation et des enseignements du supérieur de leurs partenaires tels que l’UNICEF, ainsi que les élèves et parents d’élèves de la cité du cavalier rouge. Notons par ailleurs que l’Assemblée législative de Transition à travers son premier responsable a remis quatorze mille kits scolaires au profit d’élèves déplacés internes.

Abdoul-Karim Etienne SANON/Koudougou

Fermer le menu
tempus venenatis suscipit Curabitur Lorem felis Donec nec elit. et, luctus