Réouverture des scieries : Fermée depuis quatre ans, voilà le visage actuel des scieries à Banfora

Lors de la visite de travail du chef du gouvernement dans les Cascades, répondant à une des préoccupations des forces vives, le ministre de l’Environnement a annoncé la réouverture des scieries à partir du 1er juillet dans la province de la Comoé.

Mais, un constat dans les différentes scieries laisse voir des engins lourds en état de rouille et des pneus enfoncés dans le sol. Et pour nous, il serait difficile pour ces engins de pouvoir fonctionner sans un minimum de réparation, parce qu’elles sont à l’arrêt il y a longtemps. Mais, là n’est pas le véritable problème. La question qui taraude les esprits, est de savoir si le gouvernement va prendre en charge les frais de réparation de ses engins. Ou va-t-il apporter un soutien financier aux propriétaires des scieries pour leur permettre de remettre les engins en bon état? Ce qui est sûr, c’est que la plupart des engins lourds des scieries de Banfora sont totalement abîmées. Sans doute que les propriétaires ont désormais le regard tourné vers le gouvernement depuis cette annonce de réouverture. C’est vrai que notre survie dépend de l’environnement, mais il faut aussi tenir compte des réalités du moment et des conditions de vie des responsables de scieries qui employaient un grand nombre de personnes de la ville de Banfora.

Besseri Frédéric OUATTARA/Banfora

Fermer le menu
eget id elementum dolor. in sed risus ante.