Rond-point de la mairie centrale : Ce joyau qui suscite déjà la joie des Bobolais 

Situé en plein centre-ville côté nord de l’hôtel de ville, un nouveau rond-point dont la réception n’a pas encore été faite, vient apporter un autre éclat à la ville de Bobo.

Le nouvel édifice vient donner à la ville de Bobo en général et au centre-ville en particulier, un nouveau visage. Bâtit sur une superficie d’environ 2000 mètres carrés, ce monument compte quatre portes d’accès dont une principale de 3 mètres de large et se situe au côté sud du bâtiment de la mairie centrale. Entièrement peint en couleur bleue et blanche, comme l’hôtel de ville, le contour est frappé de l’emblème de la ville de Bobo ; les silures.

Le mini rond-point à l’intérieur comporte également quatre voies d’accès à escalier menant au sommet de l’édifice. Pour ce qui est de l’aménagement intérieur, il donne place à quatre jardins délimités par des pavés et disposant chacun de deux potos portant des lampes d’éclairage. Selon Patrice Drabo, chef de chantier, « Les travaux ont débuté le 01 novembre 2020, et étaient prévus pour deux mois. Après, ils ont prolongé à trois  mois. Entre temps, il y a eu un arrêt. Mais après, tout est entré dans l’ordre et maintenant nous sommes pratiquement à la fin. Nous avons déjà déposé les demandes pour les réceptions. Jusqu’à présent nous attendons ». En attendant la réception officielle par la maitrise d’ouvrage, pour certains Bobolais c’est déjà une grande joie et une fierté pour la ville.

Cela se justifie par les nombreuses visites quotidiennes du lieu. « C’est une fierté, car c’est une première ici à Bobo-Dioulasso. Lorsqu’on voit le travail qui a été mené, c’est une grande satisfaction pour moi. On espère que les autres villes vont prendre le pas. L’appel que je lance à la population, est qu’elle prenne soin de l’édifice, car c’est une référence pour la ville. Nous sommes amenés à protéger ce joyau. Il faut qu’on donne l’exemple aux personnes qui viendront d’ailleurs », confie par ailleurs le Chef de chantier, Patrice Drabo.

Ibrahim GUIRE

Marie-Claire SOME/ Stagiaires

Fermer le menu
Aenean velit, amet, id risus. eleifend Praesent