Samagan : L’abondance de pluies crée des sans abris

Les maisons s’effondrent, les voies sont inaccessibles, certains domiciles sont envahis par les eaux. Les dégâts matériels sont probablement énormes dans le village de Samagan sur l’axe Bobo-Dioulasso / Orodara suite à l’abondance des pluies de ces derniers jours. Constat sur le terrain.

Les cours sont aussi envahies par des eaux pluviales

Même s’il faut une bonne pluviométrie pour achever la campagne agricole en cours, l’abondance des pluies reste une source d’inquiétude pour les populations, notamment celles de Samagan. Les fortes précipitations tombées ces deniers jours dans la région ont fait des sans-abris car nombre de familles ont vu leurs habitations effondrées.

En effet, chaque saison hivernale constitue un calvaire pour les populations dont la plupart des habitats sont construites en banco et ne résistent pas à la pluie. Dans cette situation, des familles ont été obligées de se reloger dans d’autres familles. Les dégâts sont probablement énormes ; surtout au mois de septembre pendant lequel, en quelques jours d’intenses précipitations, le constat enregistré est très déplorable. Beaucoup de maisons sont tombées  causant d’énormes dégâts matériels et d’autres en état critique. Certaines victimes qui n’avaient qu’une seule maison se sont retrouvées sans-abri. La solution est unique : il faut se trouver une maison toute de suite et maintenant. La situation est telle que ceux qui, pour l’instant sont épargnés, s’interrogent déjà. A qui le prochain tour ? Ainsi pour Benoît SANOU, un jeune habitant à Samagan,  « le constat est déplorable. Environ 99 % des maisons  écroulées sont en banco et cela s’explique par l’état vieillissant des habitats qui sont démodés et ne résistent plus à la pluviométrie. La seule solution est de construire plus durablement afin de réduire les risques de dégâts.

En plus de l’état vieillissant des maisons, l’une des origines de cette situation serait une mauvaise gestion des eaux pluviales et un manque de caniveaux.

Serge Paulin SANOU /Stagiaire

Fermer le menu
felis sed nec efficitur. dapibus eleifend diam at leo. in fringilla ut