Santé : Les vaccins de Sinopharm contre la COVID-19 pour don au COVAX en production

La Chine a déclaré que le premier lot de vaccins chinois offert au COVAX était sorti de la chaîne de production. Ce qui est une autre preuve importante de l’engagement de la Chine de faire de ses vaccins contre la COVID-19 un bien public mondial avec des actes concrets.

C’est lors d’un point de presse que Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a fait cette remarque après que le premier lot de vaccins de Sinopharm offert au COVAX soit sorti de la chaîne de production le 31 mai. La Chine a toujours soutenu le COVAX et a décidé d’offrir dix millions de doses de vaccin contre la COVID-19 à la cause du COVAX. Les sociétés concernées font de leur mieux pour assurer l’approvisionnement en vaccins.

La Chine continuera à soutenir les entreprises pour renforcer la communication et la coordination avec les promoteurs de COVAX et continuera à apporter sa contribution à la lutte mondiale contre la pandémie, selon le porte-parole. Le pays a administré plus de 600 millions de doses de vaccin anti-COVID-19, avec un record de 100 millions en 5 jours.

La partie continentale de la Chine a administré plus de 600 millions de doses de vaccin anti-COVID-19 à la date du 28 mai, et avec une vitesse toujours plus rapide, il ne lui a fallu que cinq jours pour porter le nombre de 500 millions à 600 millions.

Depuis que la partie continentale de la Chine a administré les 100 premiers millions de doses le 27 mars, le rythme de la plus grande campagne de vaccination au monde s’est constamment accéléré. Selon les chiffres publiés par la Commission nationale de la santé (NHC), il n’a fallu que 25 jours pour terminer les deuxièmes 100 millions de doses, mais les sixièmes 100 millions n’ont pris que cinq jours.

Depuis le 12 mai, plus de 10 millions de doses ont été administrées chaque jour en Chine, et le 26 mai, le nombre quotidien est passé à 20 millions.

En comparaison, les États-Unis n’ont administré qu’environ 1,4 million de doses par jour au cours des derniers jours. Selon les données des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains, les États-Unis ont administré 292,1 millions de doses de vaccin anti-COVID-19 à la date du 28 mai, et le nombre de la veille était de 290,7 millions de doses.

Zhong Nanshan, le principal spécialiste chinois des maladies respiratoires, a de son côté déclaré le 28 mai que la Chine devait vacciner 80% de ses résidents afin de développer l’immunité collective, a rapporté le 29 mai China News Service. Il estime par ailleurs que la couverture vaccinale atteindra 40% début juillet et 80 % d’ici la fin de cette année, et a exhorté les développeurs de vaccins chinois à étendre davantage leur capacité de production annuelle.

Le vaccin CoronaVac validé par l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a validé le vaccin CoronaVac contre la COVID-19, développé par la société pharmaceutique chinoise SinovacBiotech, pour une utilisation d’urgence.

L’OMS recommande l’inoculation de ce vaccin aux personnes âgées de 18 ans et plus, avec deux doses espacées de deux à quatre semaines, selon un communiqué de l’organisation.

Les résultats sur l’efficacité du vaccin de Sinovac montrent qu’il a empêché l’apparition d’une forme symptomatique de la COVID-19 chez 51% des personnes vaccinées, tout en empêchant le développement d’une forme grave de la maladie et une hospitalisation chez 100% de la population étudiée, d’après le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination de l’OMS. Les vaccins inactivés chinois sont efficaces contre la COVID-19 dans les essais de phase 3 chez l’homme (étude).

Il faut noter que deux vaccins inactivés développés par le géant pharmaceutique chinois Sinopharm se sont révélés sûrs et efficaces contre la COVID-19 dans les essais de phase 3 chez l’homme, selon une étude publiée cette semaine dans The Journal of the American Medical Association.

Les essais randomisés, en double aveugle et contrôlés par placebo, ont été conçus par l’Institut de Wuhan de la BiologicalProducts Co, Ltd, et l’Institut de Beijing de la BiologicalProducts Co, Ltd, tous deux appartenant au China National Biotec Group (CNBG), affilié à Sinopharm.

Il s’agit des premiers résultats de l’étude de phase 3 publiés au monde sur les vaccins inactivés contre la COVID-19, a déclaré le CNBG dans un communiqué jeudi.

Selon l’étude, plus de 40.000 personnes d’outre-mer âgées de 18 ans et plus ont été engagées dans les essais. La procédure de vaccination comprenait deux injections à 21 jours d’intervalle.

Les souches virales de l’étude ont été isolées chez deux patients de l’hôpital Jinyintan, un établissement médical désigné pour le traitement de la COVID-19 à Wuhan, et utilisées séparément pour mettre au point les deux vaccins inactivés.

Quatorze jours après l’inoculation, toutes les personnes vaccinées ont produit des titres d’anticorps élevés, et le taux de séroconversion des anticorps neutralisants était supérieur à 99% dans les deux groupes vaccinés, ce qui indique de fortes réponses immunitaires produites par les deux vaccins, selon l’étude.

Jules TIENDREBEOGO

Fermer le menu
adipiscing justo leo elit. tristique mi, Sed