Secteur du Transport : Les routiers remontés contre Dabilgou

La Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) était face à la presse ce 27 janvier 2021 à Ouagadougou pour dénoncer les agissements de leur ministère de tutelle qui entravent l’organisation parfaite de leur profession.

Pour le SG, la FUTRB reste et demeure l’unique interlocutrice du gouvernement

La Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) accuse le ministère des Transports d’être l’artisan de la division entre les transporteurs du pays. Elle lui reproche d’avoir fabriqué le Haut conseil des transporteurs (HCT). Selon son secrétaire général (SG), Bonaventure Kéré, après la création de la FUTRB avec la participation de 15 structures légales intervenants dans le secteurs du transport routier sur 19, ils ont été le 17 avril 2020  convoqué par le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, en présence de la ministre délégué ainsi que les 1ers responsables du HCT à son cabinet les informant d’une erreur de délivrance d’un récépissé d’association au HCT et les invitant à une fusion. « Malgré cette erreur du MATDCS, notre position l’interlocutrice unique a été confirmée par correspondance en juillet 2020. Mais notre ministère a fait fi de cela et persiste pour imposer aux transporteurs, aux Partenaires techniques et financiers et au gouvernement cette association », a ajouté le SG. Puis d’ajouter : « vous vous souviendrez que la tentative du ministre Vincent T. Dabilgou d’exclure les vrais acteurs du processus de gestion de fret avait provoqué l’indignation générale de tous, entrainant une grève de 96 heures des chauffeurs routiers en octobre dernier. Le dénouement heureux de la crise a été matérialisé à travers un procès verbal rédigé de la main du ministre Dabilgou avec une conditionnalité d’implication du représentant des transporteurs et celui des chauffeurs dans le processus sanctionné par l’adoption de l’arrêté ministériel. Au vu du processus de la mise en place de notre Faîtière et la vision du gouvernement, le représentant des transporteurs ne peut être que le FUTRB et celui de l’ICRB. On se demande pourquoi l’orientation du chef du gouvernement n’est pas respecté par notre ministre de tutelle, pourquoi il se donne tant de peine pour semer la haine et nous diviser ». Par ailleurs, le SG de la faîtière a réaffirmé leur détermination à protéger l’intérêt des transporteurs. Tout en appelant le chef de l’Etat et le premier ministre à interpellé le ministre des Transports pour qu’il cesse ses agissements contraires aux engagements pris par le gouvernement dans le cadre de la mise en place de la faîtière. La FUTRB rassure qu’elle privilégie le dialogue constructif.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
Sed eget lectus id, ante. vulputate, facilisis Donec dolor. sed Lorem diam