Secteur informel : Une jeune structure s’abreuve aux sources du patronat

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina e tenu une rencontre avec le Conseil national du patronat burkinabè ce 7 avril 2021 à Ouagadougou. L’objectif de ce rendez-vous est une rencontre de courtoisie et d’échanges entre les 2 structures.

Photo de famille entre le Conseil national de l’économie informelle du et le président du patronat burkinabè

Le Conseil national l’économie informelle du Butina Faso (CNEI-BF) étant une jeune structures, est allée à la rencontre du président du patronat burkinabè Apollinaire Compaoré pour un partage d’expérience d’une part, et de l’autre pour un accompagnement. En effet, pour le président du CNEI-BF, Salif Nikiema, le président du Conseil national du patronat burkinabè (CNP-B), Appolinaire Compaoré est un exemple de réussite à suivre et une bibliothèque vivante du monde économique.

Remise du programme d’activités 2021 du CNEI-BF à Appolinaire Compaoré

Aussi, c’était l’occasion de présenter les membres du bureau exécutif national ainsi que le bureau des 13 régions à leur mentor. En terme de conseils prodigués, le président du patronat à mis l’accent sur le respect des engagements afin que les acteurs du secteur informel puissent émerger vers le formel et tracer ainsi la voie aux jeunes générations. Cependant, les défis à relever sont énormes notamment, l’acquisition des garanties pour avoir accès à des prêts, a souligné Salif Nikiéma. De ce fait, il exhorte Appolinaire Compaoré pour la mise en place du fonds de garantie dans les meilleurs délais. Pour le président du patronat, c’est un sentiment de joie et de satisfaction qui l’anime face à la démarche du CNEI-BF. «Je les encourage à travailler et à être solidaires», leur a-t-il conseillé.

Awa Cécile BANGARE

Fermer le menu
Curabitur id, libero. elementum risus facilisis adipiscing