Situation nationale : « Destin en main » appelle le MPSR à se départir des « saprophytes »

Ceci est une déclaration de l’Association Destin en main sur la situation nationale après le coup d’État du 30 septembre 2022. Dans laquelle, Amadou Baba Dayo ses camarades invitent les Burkinabè à prendre leur destin en main.

 Peuple du Burkina

Le 24 janvier dernier, une nouvelle ère souffla sur le Burkina Faso avec l’avènement du MPSR au pouvoir avec à sa tête le Lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba. Un coup d’Etat voulu et salué par la majorité de la population burkinabè. Cependant, après huit mois de gouvernance, force est de constater que le pays continue d’enregistrer des morts causées par de nombreuses attaques terroristes quasi-quotidiennes. Cette insuffisance de résultats a conduit à la rectification du 30 septembre 2022 avec l’arrivée du capitaine Ibrahim Traoré, soutenue par la population.

L’Association Destin en Main (ADM), soucieuse de paix et de cohésion sociale prend acte de cette nouvelle orientation du MPSR visant à recentrer ses objectifs prioritaires dans la lutte contre le terrorisme et la conquête du territoire national au bénéfice du peuple burkinabè.

L’ADM réaffirme son soutien aux nouvelles autorités dans leur mission de sécurisation et de reconquête du territoire. En effet, aujourd’hui, il est plus que nécessaire que la population burkinabè accompagne le MPSR et le Capitaine TRAORE dans leur mission de sécurisation du territoire. Ainsi, pour une Transition réussie, l’ADM invite les populations à se mobiliser autour des FDS en vue de relever les nombreux défis qui se dressent au pays.

L’ADM invite également le MPSR à prendre toutes les mesures nécessaires pour le rétablissement et le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Que les militaires se rappellent toujours des raisons qui ont prévalu à la prise du pouvoir et avec le soutien de la population.

La question de la diversification des partenaires dans la lutte contre le terrorisme est de plus en plus récurrente au Burkina Faso. L’ADM estime qu’il y’a lieu de revoir la coopération militaire avec certains pays. Elle invite à cet effet les nouvelles autorités de la transition à se tourner vers d’autres partenaires dans la lutte contre le terrorisme.

En outre, l’ADM invite les nouvelles autorités à se départir de certaines organisations de la société civile « saprophytes » qui viendraient à lui proposer leur soutien. En tout état de cause, l’ADM s’engage à dénoncer toute OSC ou toute personne de mauvaise volonté tapis dans l’ombre et tendant à déstabiliser le pouvoir du MPSR.

L’ADM tient à rappeler qu’elle n’a pas de camp, elle veut juste que la paix revienne au pays et toute autorité quelle qu’elle soit, soucieuse de la paix dans notre pays aura le soutien sans faille de l’ADM.

L’ADM invite le MPSR à poursuivre la réconciliation nationale et à préserver la cohésion sociale, condition sine qua non pour le développement durable du Burkina Faso.

L’ADM appelle à l’union sacrée des filles et fils de la nation pour faire face à l’ennemi commun qu’est le terrorisme.

« ADM, pour la cohésion sociale et le développement durable du Burkina Faso, prenons notre destin en main ».

Dieu bénisse et protège le Burkina Faso

Le Président national de l’Association Destin en Main (ADM)

PCA du Groupe SOBUCOP

El Hadj Amadou Baba DAYO

Fermer le menu
Praesent tempus quis dolor consectetur id, vel, nunc