Sortie discographie : Alif Naaba revient avec « So wok »

L’artiste musicien Alif Naaba a présenté le vendredi 11 juin 2021 à Ouagadougou « So wok », son 5ème album. Dans cette œuvre discographique, le prince aux pieds nus évoque les problèmes sociétaux et environnementaux que traverse l’Afrique de l’Ouest aujourd’hui.

A travers ce nom de baptême « So wok », l’artiste démontre le long parcours pour parvenir à la réalisation de cette œuvre. Ce chemin a duré sept ans après l’album Yiki, son 4ème. L’album est réalisé entre l’Afrique et l’Europe. Bien connu dans le domaine musical burkinabè et à l’international, l’artiste a voulu faire vibrer ses mélomanes au rythme de sa musique.

Composé de 17 titres entre autres, M’tenga, Tal rinda, Poko, Mdawa, Kiiba, You got to know, … les morceaux sont chantés en mooré et en anglais. L’album est composé de plusieurs featurings avec des artistes burkinabè comme Smarty et des artistes internationaux comme Djam de l’Algérie, et Ismaël Lo du Sénégal. Dans cet opus, l’artiste évoque la spiritualité, l’actualité, la migration en passant par les valeurs humaines qui se perdent et l’espoir d’un grand amour.

Le prix unitaire du CD est de 5000 francs CFA. A écouter Alif Naaba, ces titres sont des ensembles de vécus quotidiens. « So wok, c’est un album qui touche un peu toutes les couches sociétales, parce que je vis ces situations tous les jours. Dans cet album, je parle de terrorisme, de l’immigration africaine hors du continent qui est une plaie, aussi des faux amis, de tout le quotidien, de l’amour et des questions sur l’histoire », a-t-il fait savoir.

Dans cette œuvre discographique d’Alif Naaba, les textes sont des hymnes et des exhortations d’ordre général qui s’adressent à tout le monde avec des valeurs de morale dans le sens de la tradition africaine. L’auteur indique que la particularité de cet album est qu’il est décomplexé, émotionnel, varié, et touche toutes les couches d’âges. Il invite la population à se procurer l’œuvre.

Odom YANOGO

Fermer le menu
mattis dapibus venenatis, eget dolor ut dictum ut