Traces Théâtre et Troupe Songni : Ensembles pour réinventer la création théâtrale

La compagnie Traces Théâtre de Bobo-Dioulasso et la Troupe Songni de Samorogouan ont initié un projet commun dans le domaine du théâtre. Dénommé Réinventer la création théâtrale, le projet a été officiellement lancé, le samedi 20 mai 2023 à la mairie de Samorogouan, dans la province du Kénédougou.

Selon Moussa Sanou, directeur de la compagnie Traces Théâtre, le projet Réinventer la création théâtrale est né du constat que le théâtre a commencé à baisser sérieusement de niveau dans la région des Hauts-Bassins. Un univers marqué par la faiblesse et l’amateurisme des structures théâtrales. D’où l’initiative de ce projet porté par la compagnie Traces Théâtre de Bobo-Dioulasso et la Troupe Songni de Samorogouan qui l’ont soumis au Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) à travers un appel à projets. Le projet doit permettre de former 33 acteurs de la chaîne de la création théâtrale.

Il s’agit de 3 auteurs, 3 metteurs en scène, 21 comédiens, 3 régisseurs son et lumière, 3 scénographes (décors et accessoires). Après leur formation théorique, tous ces acteurs vont passer à la pratique à travers trois créations théâtrales qu’ils auront à mettre en œuvre, chacun apportant sa touche dans son domaine spécifique. Ainsi, les auteurs stagiaires vont écrire des textes ; ces textes seront mis en scène par les metteurs en scène stagiaires ; les comédiens stagiaires seront employés dans ces créations ; les scénographes stagiaires vont concevoir les accessoires et décors de ces spectacles et les régisseurs lumière et son vont établir les plans lumière et son de ces spectacles. Donc en début octobre 2023, « normalement à la fin du processus, nous devrons avoir trois spectacles créés », selon Moussa Sanou. Avant la phase de formation il a d’abord eu la sélection des 33 acteurs de différents maillons de la chaîne de valeurs de l’industrie du théâtre à former.

Ces acteurs sont issus non seulement de la compagnie Traces Théâtre et de la Troupe Songni, mais aussi de la Troupe Kéwali de Orodara. D’un coût d’environ 30 millions FCFA, le projet Réinventer la création théâtrale se déroule du 15 avril au 05 octobre 2023. Moussa Sanou et Drissa Traoré, le président de la Troupe Songni, n’ont pas manqué l’occasion de réitérer leurs remerciements au FDCT et son partenaire l’Union Européenne. Au cours de la cérémonie de lancement, deux spectacles ont été présentés. L’un, sur la nécessité de l’union sacrée face à la crise sécuritaire par la Troupe Songni et l’autre, sur les risques de l’immigration clandestine par la compagnie Traces Théâtre.

L’équivoque levée sur l’effectivité du FDCT

Selon Issa Barry, chef d’antenne du FDCT/ Hauts-Bassins, le projet Réinventer la création théâtrale a étésélectionné parce qu’il présente beaucoup d’intérêts. Pour cet appel à projets, le Fonds de développement culturel et touristique a reçu 526 dossiers. Seulement 80 de ces dossiers ont reçu l’accord de financement dont 8 dans la région des Hauts-Bassins (7 dans la province du Houet et 1 dans le Kénédougou). C’est pourquoi il exhorte et encourage les 33 acteurs bénéficiaires de ce projet à s’investir pleinement dans la formation afin d’être des modèles dans le domaine du théâtre. Car, « le théâtre n’est pas seulement de l’amusement, c’est un métier ».

Georges Bado, Directeur provincial de la Culture, des Arts et du Tourisme du Kénédougou, ne cache pas sa joie. Il éprouve « des sentiments de fierté. Je suis ému par l’obtention de ce projet, ce financement que vient d’obtenir une de mes structures ici à Samorogouan. Cela me réconforte par rapport à certains propos qu’on entend par ci, par là. Beaucoup disent qu’ils postulent, mais n’ont jamais obtenu quelque chose du FDCT. Ce financement vient lever l’équivoque, c’est effectif : le Fonds existe et finance des projets. Si ton projet est normal, propre, il n’y a pas de doute, tu seras financé par le Fonds », se réjouit-il.

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr

Fermer le menu
felis pulvinar id at libero mi, Aenean ipsum